Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéPathologieMaladies des os et articulationsFracture du col du fémur
Fracture du col du fémur
Mercredi 5 août 2015

La fracture du col du fémur ou fracture cervicale vraie

La fracture du col du fémur se produit dans la zone située entre la tête fémorale et le col du fémur. Elle survient à la suite d’un traumatisme causé généralement par une chute domestique chez les personnes âgées, par un violent accident sur la voie publique ou un accident de sport. L'ostéoporose est un facteur de risque non négligeable. Selon les statistiques, elle est fréquente chez les individus de plus de 60 ans et chez les femmes de cette tranche d'âge. En général, le traitement nécessite une intervention chirurgicale car il s’agit d’une urgence médicale. Une prise en charge négligée peut conduire à un alitement prolongé de la victime et même à la mort au cours de l’année suivant la fracture.

Le fémur est l’os long de la cuisse. Le col du fémur se trouve dans la partie supérieure de cet os au niveau de l’endroit où il s’articule avec le bassin pour former la hanche. Cet os est très résistant, mais chez les personnes dont la structure osseuse est fragilisée, la fracture du col est fréquente surtout chez la femme après la ménopause.

Causes et facteurs de risques

La fracture du col du fémur intervient généralement à la suite d’une chute banale. Elle est fréquente chez les personnes âgées surtout celles atteintes d’ostéoporose. Cette pathologie entraîne une diminution de la densité des os et une mauvaise fixation du calcium, il en résulte une fragilité qui les rend plus vulnérables lors des chutes. Lorsque le col du fémur est trop long, il y a un risque élevé de fracture à la suite d’un traumatisme.

Symptômes et diagnostic

La personne souffrant d’une fracture du col du fémur a des difficultés à marcher. Chez ce patient, les spécialistes peuvent observer une déformation de la jambe au niveau du bassin. Il ressent une douleur vive dans le haut de la cuisse ainsi qu’au niveau du bassin.

En plus de l’examen physique, le médecin va demander plusieurs clichés radiographiques pour confirmer le diagnostic, mais aussi pour repérer l’endroit exact ou l’os s’est brisé.

Traitements

Le traitement de ce type de fracture est chirurgical sans dans de rares cas. Le médecin aura le choix entre deux techniques en fonction de l’âge du patient et de la gravité de la fracture : l’arthroplastie et l’ostéosynthèse.

L’arthroplastie

L’arthroplastie consiste en une opération chirurgicale visant à redonner de la mobilité à une articulation, avec ou sans insertion d’un implant. Lors de cette intervention, l’articulation de la hanche peut être remplacée par des prothèses en métal. Le chirurgien fera le choix entre une prothèse totale ou partielle de hanche. Cette technique est plus utilisée chez les personnes âgées dont les os se consolident difficilement à la suite d’une fracture.

L’ostéosynthèse

Elle est recommandée chez les patients jeunes et pour les fractures non ou très peu déplacées. Cette méthode consiste à mettre bout à bout les deux morceaux d’os puis de stabiliser la fracture avec des vis ou des plaques. Le principal avantage est la sauvegarde de la tête fémorale native. Toutefois, il peut arriver qu’avec le temps, une nécrose s’annonce. Dans une pareille situation, l’arthroplastie totale s’avère la solution idéale.

Prévention

Chez les personnes âgées de 60 ans et plus, la prévention de la fracture du col du fémur consiste à éviter les habitudes comportant un risque élevé de chute. Par exemple, il vaut mieux habiter une maison basse, privilégier un sol antidérapant chez soi, et éviter de monter régulièrement des escaliers.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.