Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Hernie discale
Mercredi 5 août 2015

Hernie discale : causes, symptômes et traitements

Une hernie discale survient lorsqu'un disque se trouvant entre les vertèbres est fissuré ou rompu. L'affection survient également lorsqu'une partie du noyau contenu dans ce disque fait irruption. La hernie discale est plus fréquente chez l'homme et touche généralement la région lombaire.

Une hernie discale est une saillie d’une partie d’un disque intervertébral hors de sa position normale. La colonne vertébrale est composée de 24 vertèbres et entre chacune d’elles, se trouve un disque intervertébral. Une hernie discale peut entraîner la compression de la moelle épinière ou d’une racine nerveuse. Selon des spécialistes, la hernie discale cervicale molle a tendance à diminuer de volume et à disparaître spontanément.

Causes

Une hernie discale peut être provoquée par une torsion brusque dans une mauvaise position, un traumatisme ou des efforts excessifs répétés sollicitant la colonne vertébrale. Il peut aussi s’agir d’une prédisposition génétique, car certaines anomalies génétiques affaiblissent les composants de la colonne vertébrale. Le surpoids peut être à l’origine d’une hernie discale.

L’usure des disques intervertébraux due à l’âge peut être à l’origine d’une hernie discale. Au fil du temps, la colonne vertébrale perd de son élasticité et de sa tonicité.

Symptômes

La personne souffrant d’une hernie discale ressent des douleurs dans le dos. Ces douleurs sont souvent plus intenses dans le bas du dos, au niveau des lombaires. Lorsque la hernie comprime une racine nerveuse, la douleur touche les cuisses et les jambes avec des sensations de fourmillement et s’accompagne souvent de paralysie. Dans certains cas, cette pathologie peut être asymptotique.

Pour poser le diagnostic d’une hernie discale, on procède à une radiographie en plus de la consultation médicale. En cas de doute ou de soupçon, le médecin peut demander la réalisation d’une IRM ou un scanner.

Traitement d’une hernie discale

Le traitement d’une hernie discale peut se faire par l’association d’anti-inflammatoires non stéroïdiens, de myorelaxants ou d’antalgiques. Ces molécules sont généralement prescrites sur des périodes assez courtes et doivent être associées au repos.

En cas d’échec du traitement ci-dessus, on peut avoir recours à une infiltration locale d’anti-inflammatoires.

Il est également possible de détruire le noyau du disque touché par chimionucléolyse. Cette technique consiste à injecter une enzyme extraite de la papaye au niveau du disque.

L’intervention chirurgicale est réalisée en urgence lorsque la hernie entraine la paralysie d’un membre.

Pour éviter les récidives et renforcer la colonne vertébrale, ces différents traitements doivent être suivis de plusieurs séances de kinésithérapie.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.