Être en bonne santé, c’est une grâce !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Hypercyphose

Hypercyphose : causes, symptômes, diagnostic et traitement

La colonne vertébrale a quatre courbures physiologiques : la lordose lombaire, la lordose cervicale, la cyphose dorsale et la cyphose sacrale. La cyphose est la courbure naturelle de la colonne vertébrale au niveau de la partie supérieure du dos. Elle donne au dos une forme légèrement arrondie. Il y a hypercyphose lorsque cette courbure devient exagérée. Elle est à différencier de l’attitude cyphotique qui est réversible.

L’hypercyphose que l’on appelle souvent cyphose est une déformation de la colonne vertébrale qui se caractérise par une courbure dorsale exagérée ; ce qui provoque une déformation de l’ensemble du corps et peut causer des douleurs ainsi que des troubles respiratoires.

Causes

La cyphose a des causes multiples. Elle peut être la conséquence d’une mauvaise attitude posturale ou du fait de porter des charges lourdes. Elle peut avoir pour origine un excès de musculation. Certaines pathologies peuvent être à l’origine de cette déformation de la colonne vertébrale. Il peut s’agir par exemple de la maladie de Scheuerman qui provoque un défaut de croissance des vertèbres dorsales ou de la spondylarthrite ankylosante, une inflammation au niveau des vertèbres.

Chez les personnes âgées, la cyphose est provoquée par les tassements vertébraux progressifs sur l’avant des vertèbres souvent dus à l’ostéoporose ou au vieillissement des disques intervertébraux.

Symptômes et diagnostics de l’hypercyphose

Cette affection de la colonne vertébrale se manifeste par des douleurs au niveau du dos. La cambrure exagérée de cyphose dorsale donne l’impression que le patient a le cou projeté vers l’avant ou qu’il a une bosse.

Le diagnostic se fait à partir d’un examen clinique complété par une radiographie. Les clichés permettent d’évaluer le niveau de la courbure et de repérer la présence d’éventuelles hernies intraspongieuses (maladie de Scheuerman)

Traitement

Le choix du traitement dépend de l’âge du patient, mais aussi de l’importance de la courbure. Chez les patients jeunes dont la croissance n’est pas encore achevée, le port d’un corset peut être demandé. Il permettra de maintenir le dos dans une position convenable. La pratique de certains sports ainsi que le port de charges lourdes sont à éviter. Des séances de kinésithérapie sont recommandées pour renforcer les muscles et maintenir la colonne vertébrale dans une bonne position. En cas de douleurs, un traitement à base d’anti-inflammatoires non stéroïdiens sera prescrit.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.