Être en bonne santé, c’est une grâce !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéPathologieMaladies des os et articulationsNécrose de la tête fémorale
Nécrose de la tête fémorale
Mercredi 5 août 2015, par Julien

Nécrose tête fémorale : facteurs de risque, symptômes, traitement

L’ostéonécrose aseptique ou nécrose de la tête fémorale se manifeste par une fragilité du tissu osseux du fait d’un apport sanguin insuffisant. Cela va provoquer une destruction progressive de l’os. Si elle n’est pas traitée précocement, cette maladie peut conduire à l’arthrose.

Cette pathologie survient généralement à la suite de traumatismes, fractures ou luxations de la hanche. Les vaisseaux sanguins sont souvent endommagés et arrêtent d’alimenter cette partie de l’os. Il s’en suit une nécrose de la tête fémorale.

Facteurs de risque

Plusieurs facteurs augmentent le risque de nécrose au niveau de la tête du fémur. Certains traitements médicamenteux comme les corticoïdes, employés sur une longue durée, peuvent favoriser l’apparition de cette pathologie. La consommation abusive d’alcool, les maladies héréditaires comme la drépanocytose qui entraîne une malformation des globules rouges ainsi que les troubles des lipides sanguins sont d’autres troubles qui augmentent le risque d’apparition de cette nécrose.

On peut citer également comme autres facteurs de risque les alitements prolongés, les accidents de décompression, une embolie gazeuse ou un lupus érythémateux disséminé.

Symptômes

La nécrose de la tête fémorale peut être asymptotique. Elle peut provoquer des douleurs au niveau de l’aine et de la fesse. Ces douleurs se manifestent lors de la marche, des mouvements de flexion ou de rotation interne de la cuisse. On constate que le patient a des difficultés à marcher (boiterie).

Traitement

Le traitement de la nécrose de la tête fémorale dépend du stade d’avancement de la nécrose. Dans le but de soulager la douleur, la hanche sera mise au repos pendant un certain moment, la marche devra se faire à l’aide d’une canne. Un traitement médicamenteux à base d’antalgiques sera prescrit.

Une intervention chirurgicale est nécessaire pour stopper l’avancée de la nécrose. Lors de l’intervention, le chirurgien peut pratiquer un forage osseux complété par l’apport d’une greffe osseuse ou une greffe de moelle osseuse rouge.

La pose d’une prothèse totale de hanche est indiquée lorsque la nécrose est à un stade avancé et qu’on observe une déformation de la tête du fémur ou que des signes d’arthrose sont présents.

Auteur: Julien

Messages

  • 7 juillet 2018, 09:20, par ZONGO MADI

    bonjours ,quand j’étais enfant une injection appel quinimax et cela a entraine un déboitement au niveau de mon hanche .a l époque mon docteur ma fait savoir que a un age avance qu’il va procédé une intervention chirurgical.le lundi j ai une fait radiographie qui relevé que je fais une nécrose de la fémoral,j’ai mal au pied gauche ,et cette douleurs est très intense.j ai 26 ans ,je veux pose une prothèse ,mais peur car la médecine n’est développe dans mon pays le Burkina Faso.aidez moi svp

    • 8 juillet 2018, 06:42, par Eymard

      Bonjour Zongo Madi,

      Faut pas avoir peur outre mesure ! Il faut faire confiance à votre médecin au Burkina Faso, bien l’écouter et suivre ses conseils à la lettre. Dans votre pays, il y a également de très bons spécialistes.

      Nous vous souhaitons un prompt rétablissement.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.