Être en bonne santé, c’est une grâce !

Carbolith
Lundi 4 mai 2015

Carbolith (carbonate de lithium ), un thymorégulateur

Carbolith est un médicament thymorégulateur utilisé pour le traitement du trouble bipolaire caractérisé par des accès maniaques et des épisodes dépressifs. Carbolith est indiqué pour la prise en charge thérapeutique des épisodes maniaques. Contre-indiqué au cours de la grossesse ou de l’allaitement maternel, ce médicament peut provoquer des effets secondaires au nombre desquels figurent la faiblesse musculaire, les vertiges, les douleurs abdominales.

Carbolith est un médicament préconisé pour le traitement des épisodes maniaques liés au trouble bipolaire. Il s’avère particulièrement utile dans le cadre de la prévention ou de la réduction de la fréquence et de la sévérité des récidives chez les patients affectés par ce trouble bipolaire, notamment chez les sujets ayant des antécédents d’épisodes maniaques. Ces accès maniaques sont caractérisés par une hyperactivité motrice, des idées de grandeur, un état d’agressivité, un besoin limité de sommeil, une incontinence verbale.

Par ailleurs, ce médicament contribue à la réduction de la sévérité et de la fréquence des épisodes dépressifs liés au trouble bipolaire. Il est, ainsi, bénéfique aux patients affectés par la dépression.

Contre-indications

Carbolith est, généralement, contre-indiqué aux patients hypersensibles au carbonate de lithium ou à l’un des composants de ce médicament. Il est, également, contre-indiqué aux patients présentant un état de déshydratation marquée ou un état d’affaiblissement important.

Une grave affection des reins et une pathologie cardio-vasculaire sévère, constituent des contre-indications. Le risque de toxicité, est plus élevé chez certains sujets qui ne devraient pas utiliser ce médicament, il s’agit, en l’occurrence, des patients qui prennent les diurétiques ou qui ont un faible taux de sodium dans le sang.

L’administration de Carbolith est, également, contre-indiquée chez les femmes enceintes compte tenu des risques de malformations congénitales chez les fœtus en développement. En raison du passage du lithium dans le lait maternel, ce médicament ne doit pas être utilisé par les femmes allaitantes. La prescription de ce médicament, est déconseillée au sein de la population pédiatrique, notamment chez les enfants âgés de moins de 12 ans.

Précautions d’emploi

Avec l’administration de Carbolith, les risques de toxicité peuvent prévaloir lorsque le niveau de lithium dans le sang (lithiémie), est très élevé. C’est pourquoi, il important d’effectuer des analyses de sang et d’évaluer le fonctionnement des reins avant et pendant le traitement en vue d’adapter la posologie à l’état clinique du patient.

Ainsi, le patient doit prendre ce médicament conformément aux prescriptions du médecin traitant. Par ailleurs, un suivi médical et des examens médicaux sont nécessaires afin de réévaluer le traitement, y compris la posologie et la fréquence d’administration en vue de maximiser les avantages du médicament et de minimiser les effets secondaires.

Aussi, le patient doit maintenir un régime alimentaire normal avec un apport suffisant de sel et d’eau. Ainsi, pendant le traitement, il est recommandé de boire beaucoup d’eau tout évitant les régimes sans sel, les boissons alcoolisées, le café.

Effets secondaires

Les nausées, les vertiges, les douleurs abdominales, la faiblesse musculaire, les vomissements et la diarrhée, sont des effets secondaires les plus fréquents.
Carbolith peut également provoquer un gain de poids, des tremblements, des éruptions cutanées, l’urticaire.

Les mictions fréquentes, une augmentation de la soif, une vision floue, la somnolence, sont des signes d’une toxicité légère. Par ailleurs, une toxicité plus importante peut générer d’autres signes : des contractions musculaires, des confusions, une baisse du niveau de conscience (le coma), la mort.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.