Être en bonne santé, c’est une grâce de Dieu !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Carbolitium, antidépreusseur et régulateur de l’humeur

Carbolitium

Au Brésil, Carbolitium est une dénomination commerciale sous laquelle le carbonate de lithium est distribué dans les officines. Conditionné en comprimés enrobés, ce remède pharmaceutique est utilisé pour le traitement du trouble bipolaire caractérisé par des phases maniaques et des épisodes dépressifs.

Carbolitium est un médicament administré comme antimaniaque et antidépresseur, et agissant comme un stabilisateur de l’humeur. Cependant, il peut provoquer des effets indésirables avec, entre autres, l’apparition de vomissements persistants et de nausées sévères.

Indications

Carbolitium est un médicament psychiatrique préconisé dans la prise en charge thérapeutique du trouble bipolaire, également appelé psychose maniaco-dépressive. Il est efficace dans le traitement des accès maniaques et dans la prophylaxie de la manie récurrente. Il contribue, également, à la prévention des épisodes dépressifs liés au trouble bipolaire.

Aussi, Carbolitium est prescrit en vue de traiter l’hyperactivité psychomotrice.

Contre–indications

La prescription de Carbolitium est contre-indiquée en cas d’hypersensibilité au carbonate de lithium ou à l’un des composants qui entrent dans la formulation de ce médicament. Les pathologies cardiaques telles que l’infarctus aigu du myocarde, l’insuffisance cardiaque, les arythmies cardiaques, constituent également des contre-indications à l’utilisation de Carbolitium.

Il ne doit pas être utilisé chez les patients affectés par une insuffisance rénale sévère, une déshydratation importante ou un état d’affaiblissement marqué.
Carbolitium est déconseillé aux personnes soumises à un régime sans sel ou qui prennent des diurétiques, des anti-inflammatoires non-stéroïdiens.

Ce médicament est contre-indiqué chez les femmes enceintes ou qui envisagent de le devenir, compte tenu des risques de malformations congénitales qui peuvent affecter le fœtus en développement. Il ne doit pas être utilisé chez les femmes qui allaitent ou qui ont l’intention d’allaiter, car il passe dans le lait et peut gravement nuire au nourrisson.

Précautions d’emploi

L’évaluation de la fonction rénale, des glandes thyroïdes et un test de grossesse devraient être initiés avant le début du traitement. Pendant le traitement, la quantité de lithium dans le sang doit être évaluée régulièrement afin de mieux adapter la dose à l’état clinique du patient.

Aussi, des changements au niveau de la fonction rénale devraient également conduire à une réévaluation du traitement. Une surveillance médicale étroite des glandes thyroïdes, est indispensable, en cas d’hypothyroïdie.

Un régime alimentaire normal, avec une quantité suffisante de sel, est important au cours de la thérapie avec Carbolitium. Le patient doit, également, boire quotidiennement une quantité suffisante d’eau en évitant les activités susceptibles de provoquer une perte suffisante d’eau ou une transpiration excessive.

Au cours du traitement, le patient doit éviter la consommation excessive du café, du thé ou des substances contenant de la caféine.

Le patient doit bénéficier d’un suivi médical et se conformer aux prescriptions du médecin traitant en respectant les horaires, la dose et la durée du traitement.

Effets indésirables

La prise de Carbolitium peut être associée à des effets indésirables chez certains patients avec l’apparition des mictions excessives, des douleurs musculaires, d’un gain anormal de poids, des vertiges, des étourdissements, un ralentissement psychomoteur, des douleurs abdominales. Les signes d’une intoxication peuvent être marqués par des vomissements, des diarrhées, une faiblesse musculaire.

Une concentration importante de lithium dans le sang peut affecter de nombreux organes et laisser transparaitre une exacerbation des psoriasis (au niveau de la peau), une vision floue (au niveau des yeux), une arythmie cardiaque, une hypotension (au niveau du système cardio-vasculaire).

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.