Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Eskalith
Lundi 4 mai 2015

Eskalith, régulateur de l’humeur à base de lithium

Eskalith est un régulateur de l’humeur à base de lithium, prescrit aux États-Unis pour le traitement de la cyclothymie ou trouble bipolaire. En dépit de son efficacité thérapeutique, Eskalith présente un risque d’effets non désirés, avec l’apparition des troubles gastro-intestinaux (diarrhées, nausées), des éruptions cutanées.

Eskalith est une forme médicamenteuse de carbonate de lithium. Il est prescrit pour le traitement des troubles de l’humeur tels que la psychose maniaco-dépressive qui est aussi connu sous le nom de trouble bipolaire. Il est utilisé pour la prise en charge thérapeutique des épisodes maniaques liés au trouble bipolaire. Les symptômes de la phase maniaque sont caractérisés par une hyperactivité motrice, l’exaltation de l’humeur, l’euphorie, l’incontinence verbale. Eskalith réduit la fréquence et l’intensité des épisodes maniaques.

Contre-indications

Les patients allergiques au carbonate de lithium ou l’un des constituants ne doivent pas utiliser ce médicament qui est contre-indiqué en présence d’une pathologie grave des reins, d’un rythme cardiaque anormal, d’une insuffisance cardiaque chronique. Une faible concentration de sodium dans le sang, constitue, également, une contre-indication.

Eskalith est déconseillé aux patients gravement affaiblis, déshydratés ou malades. Il n’est pas recommandé aux femmes enceintes, car il peut nuire au bébé qui va naître. Les femmes qui allaitent devraient éviter ce médicament qui passe dans le lait maternel et peut avoir des effets nocifs chez le nourrisson. La prescription d’Eskalith n’est pas recommandée chez les enfants âgés de moins de 12 ans.

Précautions d’emploi

Ce médicament doit être utilisé avec beaucoup de prudence chez les personnes âgées qui ont besoin d’un dosage plus faible pour atteindre la concentration thérapeutique de lithium dans le sang.

Aussi, le patient doit éviter toute activité qui provoque une transpiration excessive. Il doit compenser, toute perte excessive d’eau résultant d’une forte chaleur ou d’une diarrhée en consommant une quantité suffisante de liquide. Il doit maintenir un régime alimentaire normal avec un apport suffisant de sel. Ces apports en eau et en sel sont nécessaires pour éviter toute accumulation du lithium dans le sang et toute intoxication au lithium.

Une évaluation minutieuse et une surveillance attentive du fonctionnement rénal, de la fonction des glandes thyroïdiennes et des fonctions cardio-vasculaires, sont, également, nécessaires au cours du traitement.

Pour éviter les interactions médicamenteuses, la prise d’Eskalith ne doit pas être associée à des anti-inflammatoires non-stéroïdiens. Cette association accroît la toxicité du lithium. La prise concomitante avec les diurétiques doit être évitée, car elle augmente la concentration de lithium dans le sang.

Pour éviter des irritations au niveau de l’estomac, ce médicament doit être absorbé avec des aliments.

Effets secondaires

La perte de l’appétit, les nausées, les diarrhées, les vomissements, les douleurs abdominales, sont des troubles gastro-intestinaux qui peuvent apparaitre au cours du traitement. Des réactions allergiques peuvent, également, surgir ; il s’agit, notamment, des démangeaisons au niveau de la peau, des éruptions cutanées, de l’urticaire.

Certains patients peuvent éprouver une faiblesse musculaire généralisée, des bourdonnements au niveau des oreilles, un malaise général, une sécheresse buccale, des tremblements au niveau des mains. D’autres patients peuvent être confrontés à une hypotension, une vision floue, une arythmie, un état de somnolence, une augmentation de la soif, une fatigue généralisée.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.