Être en bonne santé, c’est une grâce !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Litarex

Tout savoir sur le thymorégulateur Litarex

Litarex est un médicament à base de citrate de lithium, Disponible sous forme de comprimés, il est commercialisé dans plusieurs pays européens dont la Suisse, les Pays-Bas, le Danemark et l’Islande. En psychiatrie, il est utile pour le traitement de la manie et pour la prévention des accès maniaques et dépressifs liés au trouble bipolaire. L’administration de cette spécialité pharmaceutique est susceptible de provoquer des effets secondaires chez certains patients. Ces derniers peuvent éprouver des douleurs abdominales, des nausées et des vertiges.

Litarex est un régulateur de l’humeur, prescrit dans le cadre de la prise en charge thérapeutique des troubles de l’humeur tels que le trouble bipolaire qui est également appelé la psychose maniaco-dépressive. Il déploie des effets antimaniaques et antidépressifs qui permettent de traiter et de prévenir les différents épisodes de cette pathologie psychiatrique.

Ainsi, ce médicament est préconisé pour le traitement des épisodes maniaques et hypomaniaques aigus.

L’efficacité thérapeutique permet également de prévenir ou de réduire la fréquence des épisodes maniaco-dépressifs, en l’occurrence les accès maniaques et dépressifs.

Contre-indications

En règle générale, Litarex est contre-indiqué aux patients hypersensibles au lithium ou à un excipient du médicament. La prescription est déconseillée chez les patients affectés par des affections rénales (néphropathies), des pathologies cardiovasculaires (insuffisance cardiaque, infarctus du myocarde), la maladie d’Addison, des lésions cérébrales.

En raison des risques accrus d’intoxication au lithium, ce médicament est contre-indiqué en présence des troubles du bilan sodique consécutifs à une déshydratation ou d’un régime pauvre en sel de cuisine.

La prise de Litarex présente des risques pour l’embryon humain, c’est pourquoi, la grossesse constitue, également, une contre-indication. Ce médicament ne doit pas être administré aux femmes allaitantes et aux enfants âgés de moins de 12 ans.

Précautions d’emploi

Une exploration de la fonction rénale et du fonctionnement des glandes thyroïdes, est nécessaire avant l’instauration de la thérapie. Un contrôle régulier de la quantité de lithium dans le sang, est indispensable au début et pendant le traitement afin d’examiner l’efficacité du médicament, d’ajuster la posologie et de limiter les effets secondaires. En plus de cette surveillance médicale, le patient doit respecter les prescriptions du médecin traitant, la fréquence d’administration et la posologie.

Un déficit en sel ne permet pas à l’organisme d’excréter le lithium et peut, ainsi, aggraver les effets secondaires, c’est pourquoi, le patient doit adopter un régime alimentaire normal qui contient du sel. Il doit, également, boire beaucoup d’eau pendant le traitement, surtout en période de forte canicule, en évitant, par ailleurs, les boissons alcoolisées et les substances contenant la caféine, notamment, le café, le thé, les colas.

La prise concomitante avec les anti-inflammatoires non-stéroïdiens ou les diurétiques, n’est pas conseillée. Une baisse de la quantité de lithium dans le sang (lithiémie) peut être observée lorsque Litarex est pris en même temps que les diurétiques. L’utilisation avec les anti-inflammatoires non-stéroïdiens peut entraîner une hausse de la lithiémie.

Effets secondaires

Les nausées, les vomissements, les diarrhées, une faiblesse musculaire, une augmentation de la quantité d’urine, un tremblement des mains, une augmentation de la soif, des douleurs abdominales, sont des effets non désirés qui peuvent apparaître au début du traitement. La persistance de ces effets indésirables qui s’estompent, généralement, après un certain, exige une consultation médicale.

Une thérapie prolongée peut entraîner des troubles de la fonction cardiaque, des troubles de la motricité, des troubles de la thyroïde, la somnolence, l’apparition ou l’aggravation des psoriasis, la perte de connaissance.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com, téléphone:+225 47 36 37 67

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.