Être en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéDiagnosticAnalyses in vitroDosage acide urique
Dosage acide urique
Jeudi 6 octobre 2016

Dosage acide urique : prélèvement, normes, interprétation

Le dosage de l’acide urique est un examen réalisé dans le but de diagnostiquer diverses pathologies comme la goutte ou les calculs rénaux. En effet, une variation du taux d’acide urique peut être le signe d’une affection. Cette analyse peut être réalisée à l’aide d’un échantillon sanguin ou d’urine.

L’acide urique résulte de la dégradation des purines. Une autre partie de l’acide urique présent dans l’organisme est produite essentiellement par le foie et apportée par les aliments. Une concentration supérieure à la normale d’acide urique peut être à l’origine de diverses affections, d’où l’importance de son dosage pour diagnostiquer ces pathologies.

Quand réalise-t-on le dosage de l’acide urique ?

Le dosage de l’acide urique est demandé lorsque le patient présente les signes de la goutte. La goutte provoque des douleurs articulaires et c’est l’articulation du gros orteil qui est le plus souvent touchée. Cet examen peut aussi être prescrit pour suivre les patients qui suivent une chimiothérapie ou une radiothérapie. Par ailleurs, on peut aussi le demander pour le suivi des femmes enceintes souffrant d’hypertension artérielle.

Déroulement du prélèvement

Étant présent dans le sang et les urines, l’acide urique présent dans l’organisme peut être dosé à l’aide d’un prélèvement sanguin ou d’urine.

Pour le prélèvement sanguin, le patient devra être à jeun. Aussi, le médecin peut lui demander d’arrêter certains médicaments quelques jours avant le prélèvement. En effet, certains diurétiques peuvent influencer le taux d’acide urique présent dans l’organisme. Le patient doit donc signaler tout traitement en cours avant le prélèvement. Aussi, il ne faut pas arrêter un traitement sans l’avis préalable de son médecin. Le sang est généralement prélevé au niveau de la veine se trouvant au pli du coude.

Pour le dosage urinaire, les urines doivent être recueillies sur une période de 24 heures. Elles sont gardées dans un récipient contenant un antiseptique et doivent être conservées à basse température.

Valeurs normales

Dans le sang, le taux d’acide urique doit être inférieur à 70 mg/litre. En outre, le taux normal d’acide urique dans les urines est compris entre 400 et 800 mg/24 heures.

Il est possible que ces valeurs varient d’un laboratoire à un autre, car leur détermination dépend de la technique utilisée.

Interprétations possibles

Un taux anormalement élevé d’acide urique est le signe d’une accumulation d’acide urique dans le sang. Cette anomalie encore appelée hyperucémie peut être provoquée par une surproduction d’acide urique ou une élimination rénale défaillante.

Une concentration élevée d’acide urique dans l’organisme peut provoquer la formation de calculs qui vont obstruer les voies urinaires et cela aura pour conséquence la survenue de coliques néphrétiques. Un taux élevé d’acide urique peut aussi entrainer la formation et l’accumulation de cristaux au niveau des articulations ce qui aura pour conséquence une inflammation des articulations et l’apparition de la goutte. Il est à noter que le dosage de l’acide urique à lui seul ne suffit pas pour diagnostiquer la goutte. Il doit être associé à une analyse du liquide synovial.

Par ailleurs, ce résultat peut aussi être le signe d’une défaillance de la fonction rénale. Cela se produit chez les personnes souffrant d’insuffisance rénale.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.