Être en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéDiagnosticAnalyses in vitroDosage de la Somatomédine C
Dosage de la Somatomédine C
Jeudi 14 mai 2015

Le dosage de la Somatomédine C

Le dosage de la somatomédine C ou IGF1 est prescrit aux patients présentant des signes de retard de croissance. La somatomédine C est une hormone produite en grande partie par le foie qui stimule l'hormone GH. Elle tient un rôle important dans la croissance osseuse.

La somatomédine C est également connue sous le nom d’IGF1 (Insulin Growth factor-1). Il s’agit d’une protéine régulée principalement par l’hormone GH (Growth Hormone). Elle est produite en grande partie par le foie et dans une faible proportion par les tissus comme les muscles, les cartilages, les reins, les poumons, etc. L’hormone est présente dans le sang sous forme liée et libre (5 % d’IGF1 environ). L’hormone est détruite par dégradation enzymatique puis expulsée par la voie rénale.

L’intérêt de l’analyse

En raison de son rôle important dans la croissance, le dosage de la somatomédine C permet de dépister des troubles de croissance chez les enfants. En effet, il est considéré comme un marqueur biologique important à cause de sa relation avec l’hormone GH. Il aide également à suivre les patients suivant un traitement par GH. En fonction des laboratoires, le dosage peut être réalisé par la méthode immunométrique ou isotopique.

Le prélèvement

Pour le prélèvement, le laboratoire emploie du sang veineux. Le jour du rendez-vous, aucune consigne particulière n’est demandée au patient. Contrairement à l’hGH, le taux de somatomédine C n’est pas influencé par la prise d’un repas. Toutefois, il est important que le laboratoire dispose de certaines informations sur le patient. Il s’agit principalement de l’âge ainsi que des différents renseignements cliniques concernant le patient. Il est nécessaire de mentionner les traitements que celui-ci suit. Certains traitements à base du peptide pegvisomant, peuvent faire baisser le taux de IGF1.

Les valeurs de référence

Le taux de Somatomédine C évolue au cours de la vie. À la naissance, le taux d’IGF1 est très bas puis il augmente au fur et à mesure avant d’atteindre son seuil durant la puberté. Entre 0 et 6 ans, le taux de l’hormone est inférieur à 484 µg/l chez les garçons et 250 µg/l chez les filles.

Durant la phase de la puberté, le taux de somatomédine C peut aller jusqu’à 790 µg/l chez les garçons et 850 µg/l chez les filles. Chez les adultes, le taux d’IGF1 reste inférieur à 580 µg/l. Il diminue par la suite progressivement. Le taux de référence varie en fonction de l’âge et du sexe.

Les variations du taux de l’hormone

Les facteurs pouvant influencés le taux de somatomédine C sont parfois liés à des troubles de croissance. Il est possible que le taux élevé d’IGF1 soit dû à une acromégalie (hyperfonctionnement de l’hypophyse).

Un taux faible de l’hormone dans le sang peut signifier la présence d’un retard de croissance statural (nanisme de Laron) chez l’enfant. Les variations du taux de somatomédine C peuvent être provoquées par la prise de certains médicaments à base de corticoïdes.

En plus des affections et des syndromes, le mode de vie peut également agir sur la concentration d’IGF1. Une mauvaise nutrition et l’anorexie mentale sont en mesure de faire baisser le taux de l’hormone.

De plus, des exercices physiques trop importants provoquent une baisse du taux. Toutefois, des activités physiques régulières et mesurées peuvent accroître le taux de somatomédine C plasmatique.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.