Être en bonne santé, c’est une grâce de Dieu !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéDiagnosticAnalyses in vitroDosage de l’acide lactique

Le dosage de l’acide lactique

Dosage de l'acide lactique

Le dosage de l’acide lactique est un examen réalisé à partir d’un prélèvement sanguin et permettant de suivre les variations du taux de cet acide dans le corps. Il permet de suivre le traitement de certains troubles ou de rechercher des complications. Normalement présent dans l'organisme en faible quantité, l’acide lactique est élaboré majoritairement dans un processus énergétique anaérobie (sans oxygène), notamment lorsque les mitochondries sont défaillantes ou que le taux d'oxygène est bas. L’acide lactique joue alors un rôle important en fournissant de l’énergie aux globules rouges, aux cellules cutanées, musculaires, rénales, ...

L’acide lactique est rencontré entre autres dans les muscles, les reins, le cœur et la peau. L’acide lactique est également produit par les hématies (globules rouges) lorsqu’il y a un manque d’oxygène. L’acide lactique est la conséquence d’une réaction biochimique entre l’acide pyruvique et le lactate déshydrogénase. Un volume important de lactate dans le sang peut entraîner des complications.

Quel est le rôle du dosage ?

Le dosage de l’acide lactique permet d’authentifier la présence de certaines pathologies ou complications comme l’acidose lactique (une complication du diabète). Il aide également à surveiller les états de choc ou à contribuer à l’exploration de troubles métaboliques.

En fonction des cas, le dosage de l’acide lactique peut être associé à la mesure des gaz dans le sang. Cet examen sert principalement à établir l’équilibre acido-basique et l’oxygénation. Il est sollicité lorsque le patient montre des signes d’hypoxie. Pour avoir plus d’informations sur une hyperlactémie, la mesure peut prescrire le dosage du pyruvate.

Si le patient montre des signes d’une méningite, le dosage de l’acide lactique dans le sang sera couplé avec un dosage du lactate dans le liquide céphalo-rachidien (LCR). Cette dernière analyse de routine qui s’effectue grâce à une ponction lombaire au niveau de la colonne vertébrale, permet aux spécialistes de savoir s’il s’agit d’une méningite virale, d’une méningite bactérienne ou même d’écarter la piste de la méningite. L’analyse permet de mettre en route une antibiothérapie (pour la méningite bactérienne), un traitement sans antibiotique (pour la méningite virale), entre autres.

Le dosage de l’acide lactique peut être réalisé plusieurs fois dans le but de suivre des patients souffrant de troubles cardiaques ou respiratoires. En réalisant ces différents dosages, le médecin traitant peut ainsi suivre l’évolution du traitement de ces patients.

Le prélèvement

Le prélèvement de l’échantillon de sang se fait la plupart du temps à partir du sang veineux. Toutefois, il est possible qu’il soit prélevé à partir d’une artère. Le sang artériel est extrait lorsqu’un dosage des gaz dans le sang doit être réalisé.
Il est important que le patient signale à son médecin traitant les différents traitements qu’il suit. En effet, les médicaments à base de paracétamol, de barbituriques, de salicylés ou de biguanides peuvent influencer les résultats de l’examen.

Le jour du rendez-vous, le patient doit être à jeun et éviter d’effectuer des efforts physiques. Un repos d’un quart d’heure est accompli par le patient avant le prélèvement. La ponction peut donc se faire au niveau du pli du coude (prélèvement de sang veineux) ou au poignet (prélèvement de sang artériel). L’échantillon de sang est conservé dans un tube renfermant de l’anti-glycolytique.

Les résultats des analyses

Les taux de références d’acide lactique dans le sang varient en fonction de l’âge du patient ou de la qualité du sang (veineux ou artériel). En moyenne, le taux d’acide lactique doit être inférieur à 1,65 mmol/L chez le nouveau-né (prélèvement capillaire), 2,85 mmol/L chez les adolescents de moins de 15 ans (prélèvement veineux) et 2,00 mmol/L chez les adultes (prélèvement veineux).

Une augmentation d’acide lactique dans le sang dévoile un trouble d’oxygénation des tissus. Cette mauvaise oxygénation peut être causée par une carence en vitamine B, une insuffisance (respiration, rénale, cardiovasculaire, hépatique, etc.), un syndrome de Reye, un infarctus du myocarde. Ce taux élevé d’acide lactique peut aussi refléter une intoxication (consommation excessive d’alcool ou absorption de méthanol, d’oxyde de carbone, de cyanure, etc.).

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.