Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéDiagnosticAnalyses in vitroDosage de la gastrine
Dosage de la gastrine
Mercredi 20 mai 2015

Dosage de la gastrine : intérêt, prélèvement, normes et interprétation

Le dosage de la gastrine aide à l'exploration des propriétés sécrétoires de l'estomac. La gastrine est une hormone polypeptique dont la concentration dans le sang s'élève après la prise d'un repas. Ce taux peut s'accroître anormalement en cas de présences de pathologies. Le dosage permet donc de dépister des ulcères ou des affections tumorales. Le taux de gastrine ainsi que les signes cliniques permettent d'en découvrir la cause ou d'en définir le traitement.

Hormone polypeptidique, la gastrine est produite à partir de la progastrine. Elle se retrouve en grande quantité dans l’antre gastrique et le duodénum. Sa production est régulée par la consommation d’aliments et par la voie céphalique. La production de gastrine est inhibée par la somatostatine C. La gastrine a la capacité de stimuler la production d’acide chlorhydrique de cellules pariétales se trouvant dans l’appareil digestif. La surproduction de gastrine est couramment provoquée par un gastrinome ou une hyperplasie des cellules G.

Intérêt

Le dosage permet de dépister des affections tumorales comme le syndrome de Zollinger-Ellison ou de suivre le traitement du syndrome. La pathologie se manifeste par des tumeurs extra gastriques touchant soit le duodénum ou le pancréas. Ces tumeurs ont tendance à stimuler la production de gastrine. Cette affection peut être accompagnée d’une NEM1 (néoplasie endocrinienne multiple). Les tumeurs sont parfois responsables de l’apparition d’ulcères. L’examen est donc prescrit au patient souffrant, de diarrhées ayant une teneur anormalement élevée en lipides et de plusieurs ulcères.

Prélèvement

Avant le prélèvement, le patient doit mentionner les traitements médicaux qu’il suit. Les traitements à base d’antihistaminiques, d’anti-acides ou d’inhibiteurs de la pompe à protons peuvent augmenter anormalement la gastrinémie du patient. Les apports en calcium ont également la capacité d’élever le taux de gastrine dans le sang. Pour ce type d’analyse, il est nécessaire pour le patient d’être à jeun. L’examen est effectué sur sérum. Celui-ci doit être traité et congelé pour prévenir une dégradation de l’échantillon. Les méthodes employées pour le dosage sont la chimiluminescence ou la radio-immunologie compétitive.

Valeurs normales

Les valeurs de références sont définies en fonction de la méthode utilisée lors du dosage. Pour la méthode par chimiluminescence, le taux normal se situe entre 15 et 110 ng/l. Le taux de gastrine, chez un patient, ne reste pas constant. En effet, les concentrations de gastrine augmentent au fur et à mesure avec l’âge. Ces valeurs peuvent être également modifiées juste après un repas ou au cours d’un traitement médicamenteux.

Interprétation

Pour interpréter une hausse du taux de gastrine, il est essentiel pour le médecin de se fier aux signes cliniques. La plupart du temps, une hypergastrinémie expose le patient à certains maux comme les diarrhées ou les ulcères. Si un taux élevé de gastrine s’accompagne d’une baisse de la sécrétion d’acide gastrique, il est possible que le patient soit atteint de la maladie de Biermer (anémie pernicieuse) ou de gastriques atrophiques graves.

Lorsque la gastrinémie et la sécrétion d’acide sont élevées, le patient peut souffrir d’un gastrinome. En général, d’autres examens sont prescrits pour authentifier la présence de l’affection. Il s’agit principalement du test à la sécrétine. Toutefois, ces signes peuvent apparaître lors de cancers gastriques, de vagotomie complète, d’insuffisance rénale chronique, de phéochromocytome, etc. Dans le cadre du suivi post-chirurgical d’un gastrinome, une forte gastrinémie peut signifier la présence de tumeur.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.