Être en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéHoméopathieMaladies traitéesTroubles cutanésAcné et homéopathie
Acné et homéopathie
Mardi 26 juillet 2016

Vaincre une acné par homéopathie

Une acné est une pathologie de la peau qui apparaît le plus souvent chez les adolescents. Cette dermatose peut également affecter les adultes. Il s’agit d’une pathologie du follicule pilo-sébacée, caractérisée par l’apparition de boutons sur le visage et bien d’autres régions anatomiques.

Lorsque les glandes sébacées sont très actives, elles produisent une quantité excessive de sébum, généralement au cours de la puberté. Cet excès de sébum ou hyper séborrhée, obstrue les pores de la peau et constitue un endroit de prédilection pour les bactéries Propionibacterium acnes qui y prolifère, contribuant ainsi à l’apparition des lésions d’acné. Ces lésions apparaissent au niveau du visage, du dos et du thorax, des zones au sein desquelles on trouve plus de glandes sébacées. Elles se présentent sous plusieurs formes. On définit généralement les lésions rétentionnelles et les lésions inflammatoires, permettant de distinguer deux grandes formes d’acné : l’acné rétentionnelle et l’acné inflammatoire.

  • L’acné rétentionnelle est marquée par la formation des comédons ouverts (points noirs) ou des comédons fermés (points blancs). Ces comédons constituent les premiers signes de l’acné.
  • Avec la prolifération des bactéries dans les glandes sébacées, débute la phase inflammatoire. Cette inflammation des follicules (acné inflammatoire) se manifeste par l’apparition des papules (des boutons rouges, parfois douloureux), des pustules (boutons rouges remplis de pus). L’élevure de la peau appelé nodule constitué de gros boutons rouges et douloureux, surgit après l’apparition des pustules. Ces nodules peuvent laisser des cicatrices. Aussi, laissant également des cicatrices, les kystes situés profondément dans la peau, font surgir une substance blanchâtre lorsqu’on les presse.
  • L’acné est dite mixte lorsqu’apparaissent des lésions rétentionnelles et des lésions inflammatoires.

Facteurs de risque et causes

Plusieurs facteurs sont susceptibles de provoquer le développement de l’acné. Il s’agit notamment des hormones. L’augmentation de la production des hormones sexuelles au cours de l’adolescence et les fluctuations hormonales lors de la grossesse, de la ménopause ou juste avant les menstruations, constituent des causes hormonales.
Aussi, les éruptions peuvent être consécutives à la prise de certains médicaments (corticoïdes, anticonvulsivants, antidépresseurs, antiépileptiques, contraceptifs oraux), l’utilisation excessive des lotions toniques contenant de l’alcool, des produits cosmétiques (crèmes, fonds de teint). Le stress peut être un facteur aggravant. Tout ce qui peut exercer une pression sur la peau, constitue un facteur de risque, notamment les frottements répétés des habits trop serrés, d’un casque, d’un bandeau.

Traitements homéopathiques de l’acné

L’homéopathie permet de lutter contre les boutons d’acné. Pour ce faire, plusieurs remèdes sont particulièrement adaptés. Lucarne sur les plus efficaces et leur posologie.

  • Selenium metallicum 7 CH est recommandé en présence des comédons ouverts ou points noirs, apparaissant sur une peau grasse, au niveau du front, du nez et du menton. La posologie conseillée est de 5 granules, deux fois par jour.
  • Graphites 5 CH est prescrit quand les comédons sont nombreux sur le dos et le visage, à raison de 3 granules deux fois par jour.
  • Contre les pustules, ce sont trois granules de Kalium bromatum 9 CH, qu’il convient de prendre, le matin, à midi et le soir.
  • Lorsque les boutons sont infectés, le remède approprié est Eugenia jambosa 7 CH, à raison de 5 granules, deux fois par jour.
  • Antimonium tartaricum 9 CH est actif en présence des cicatrices en ayant recours à 3 granules trois fois par jour.

Quand consulter un médecin pour l’acné ?

Il est important de consulter un médecin lorsqu’il n’y a pas d’amélioration au niveau de la peau après un traitement contre l’acné. Cette consultation médicale s’impose lorsque le sujet est confronté à des formes chroniques d’acnés, associées à un état fiévreux, une forte inflammation et des nodules douloureux.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.