Être en bonne santé, c’est une grâce !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéHoméopathieMaladies traitéesTroubles cutanésPrurit et homéopathie
Prurit et homéopathie

Traiter le prurit par homéopathie

Le prurit est une sensation de démangeaison ou de picotement irritant qui est, par ailleurs, le trait caractéristique de diverses pathologies de la peau ou un symptôme lié à bien d’autres maladies. Le prurit revêt un caractère pathologique lorsqu’il perturbe le sommeil et affecte la qualité de vie du patient tout en induisant des lésions de grattage. Il peut être local, circonscrit au niveau d’une zone délimitée de la peau ou généralisé, affectant l’ensemble du revêtement cutané. Le prurit peut être aigu ou chronique. Le prurit peut siéger au niveau d’une région anatomique bien précise : le nez, le dos, le visage, le cuir chevelu, l’anus, la vulve, les organes génitaux, etc.

Le mécanisme lié au prurit est très complexe, avec notamment l’implication de l’histamine, qui fait partie des nombreux médiateurs chimiques de la démangeaison. Ce médiateur chimique est libéré dans les couches superficielles de la peau. Les terminaisons nerveuses de la peau transmettent, alors, la sensation au cerveau par le biais de fibres nerveuses. Le prurit génère alors un réflexe de grattage.

Causes

Le prurit est associé à des causes dermatologiques et à plusieurs pathologies. Il constitue un composant important de certaines affections de la peau. La gale, l’impétigo, l’eczéma atopique, le lichen plan et le psoriasis, sont des troubles dermatologiques liés à un prurit. Des pathologies infectieuses (parasitose), neurologiques (sclérose en plaque) ou psychiatriques (trouble anxieux, dépression), peuvent être responsables d’un prurit.

Les piqûres d’insecte et la prise de certains médicaments, sont susceptibles de provoquer des démangeaisons. Des prurits peuvent, également, surgir au cours de la grossesse (prurit gravidique ou prurit gestationnel). Le contact ou l’exposition à des produits cosmétiques, aux détergents, au latex, peut être également mis en cause.

Traitements homéopathiques du prurit

  • Staphysagria 7Ch

Staphysagria 7Ch est une souche homéopathique préconisée en présence d’un prurit, à raison de 3 granules, une à trois fois par jour. Ce remède est bien indiqué lorsque le prurit est intense, associé à des troubles dermatologiques (eczéma) ou aggravé par un problème psychique.

  • Mezereum 15Ch

Mezereum 15Ch soulage le prurit qui s’aggrave au cours de la nuit ou lorsque la chaleur prévaut, à raison de 5 granules, deux fois par jour. Il s’avère également utile lorsque le grattage déplace le prurit. Ce remède est approprié quand l’eczéma est accompagné d’un prurit intolérable.

  • Mercurius solubilis 15Ch

Si avec le grattage, les démangeaisons ont tendance à s’infecter, Mercurius solubilis 15Ch peut être administré, à hauteur de 5 granules, deux fois par jour, pendant un mois. En présence des troubles de la peau, marqués par des prurits associés à des sensations de brûlure, Sulfur 30 CH peut être prescrit, à raison d’une dose par semaine.

Quand consulter un médecin ?

Il est important de consulter un médecin lorsque le prurit ne disparaît pas ou revient sans cesse, malgré les soins médicaux, en vue de rechercher la cause et d’adapter le traitement. Les grattages répétitifs sont susceptibles d’induire des infections de la peau, qui nécessitent une prise en charge médicale rapide. Lorsque le prurit est associé à d’autres symptômes (la fièvre, des suintements, des sensations douloureuses, des saignements) ou affecte l’état psychique avec des conséquences sur la qualité de vie, une consultation médicale s’impose également.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.