Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéHoméopathieMaladies traitéesTroubles cutanésPurpura et homéopathie
Purpura et homéopathie
Mercredi 11 mai 2016

Soigner le purpura par homéopathie

Le purpura est une éruption de taches rouges ou pourpres provoquées par des hémorragies cutanées. Ces taches hémorragiques sont associées à une décoloration de la peau. Elles sont dues à un épanchement de sang à l’intérieur de la peau. Elles peuvent être de quelques millimètres, voire jusqu’à 2 mm de diamètre et sous forme de points (pétéchies), plus grandes, sous forme de plaques (ecchymose) ou apparaître sous forme de traînées linéaires (vibices). Dans certains cas, ces taches peuvent être associées à des douleurs articulaires ou à des troubles digestifs.

On distingue généralement plusieurs types de purpura au nombre desquels figurent le purpura thrombopénique et le purpura vasculaire. Le premier est la conséquence de la baisse du nombre de plaquettes sanguines. Quant au second, il résulte d’une altération des vaisseaux capillaires.

Le purpura peut survenir lors de l’éclatement d’un vaisseau sanguin qui a pour conséquence un écoulement de sang. Une altération de la paroi des vaisseaux, la diminution du nombre de plaquettes, la survenue des pathologies inflammatoires au niveau des vaisseaux (vascularites) et des troubles qui affectent la coagulation sanguine, sont également incriminés. Certains médicaments, qui affectent la fonction des plaquettes ou qui empêchent la formation de celles-ci, peuvent également entraîner un purpura.

Traitement du purpura

Plusieurs médicaments homéopathiques conviennent, particulièrement, aux personnes affectées par le purpura. Ainsi, lorsque ces taches hémorragiques sont liées à une fragilité vasculaire et se manifestent par l’apparition des symptômes abdominaux, Phosphorus est le remède indiqué. La dilution 15 CH est préconisée, à raison de 3 granules toutes les heures jusqu’à ce que l’écoulement de sang dans le derme, cesse. Avec l’apparition des ecchymoses, Arnica montana 9 CH offre d’excellents résultats, avec notamment, 5 granules trois fois par jour.

Chez les personnes âgées, en présence des lésions purpuriques sur la peau des avant-bras et des jambes et des taches cutanées violettes, 5 granules de Sarsaparilla 15 CH sont conseillés quotidiennement.

Le purpura peut avoir pour origine un faible taux de paquette qui provoque un saignement soudain, avec notamment de fréquents saignements au niveau du nez (épistaxis) et des gencives (hémorragies gingivales), Hamamelis 5 CH est bien approprié. Il convient de prendre 5 granules toutes les heures jusqu’à ce que des signes d’amélioration soient manifestes.

Quand le purpura est lié à la diminution du nombre de plaquettes, la prise de 3 granules de Crotalus horridus 7 CH, permet de stimuler la production de celles-ci. La dilution 9 CH de ce médicament homéopathique peut être utilisé, en cas de purpura marqué par des pétéchies, des ecchymoses spontanées et une aggravation manifeste lorsque le sujet est allongé sur le côté droit.
Lorsque le mouvement aggrave les lésions purpuriques, Ipeca 9 CH est préconisé à raison de 5 granules deux à trois fois par jour.

Quand consulter un médecin ?

Les formes les plus graves justifient une consultation médicale dans les plus brefs délais, notamment, en cas de purpura avec des signes hémorragiques qui peut nécessiter une transfusion sanguine. D’autres situations sont également des motifs de consultation urgente, ce sont, les éventualités au cours desquelles le purpura est caractérisé par une infection du sang (septicémie), une atteinte des muqueuses, une hémorragie rétinienne, l’existence des céphalées.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.