Être en bonne santé, c’est une grâce de Dieu !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéHoméopathieMaladies traitéesTroubles cutanésErythème solaire et homéopathie

Traiter l’érythème solaire par homéopathie

Erythème solaire et homéopathie

Un érythème solaire est une brûlure plus ou moins grave de la peau, provoquée par une exposition trop longue ou trop intense au soleil. Elle est considérée comme étant une réponse inflammatoire de la peau ou une inflammation aigüe de celle-ci. C’est une sorte de dommage causé par les rayons ultra-violets du soleil, avec un degré de gravité qui dépend de la susceptibilité individuelle, du type de peau, du degré et de l’intensité d’exposition.

Symptômes

Les manifestations des érythèmes solaires sont caractérisées par une peau, ou plus précisément un épiderme, qui devient rouge ou érythémateuse (rougeâtre) et douloureuse, après une exposition trop intense au soleil. Seules les parties exposées au soleil, sont marquées par une rougeur. Cette réaction de la peau, marquée par une vasodilatation des vaisseaux superficiels de la peau, correspond à un premier degré de brûlure. Elle est associée à des démangeaisons et des irritations de la peau.

Avec une exposition plus intense au soleil, les signes d’une brûlure de second degré, sont manifestes, avec l’apparition des cloques emplies d’un liquide transparent. La peau est, ainsi, bulbeuse. Par la suite, la peau devient squameuse et se pigmente irrégulièrement. Les érythèmes solaires très sévères peuvent générer la fatigue et la nausée.

Causes

Les érythèmes solaires sont provoqués par une exposition solaire excessive. Ils sont induits par les rayons ultra-violets du soleil, en l’occurrence les rayons UV B, qui agressent les couches cutanées. La peau mal protégée ou exposée aux rayons solaires, produit de la mélanine pour se protéger des agressions solaires. Avec l’exposition de la peau aux rayons solaires, une réaction inflammatoire survient avec notamment l’apparition d’un érythème solaire. Certains médicaments (les tétracyclines) peuvent, également, favoriser les érythèmes solaires.

Quel traitement homéopathique efficace pour soulager les érythèmes solaires ?

Il existe plusieurs remèdes homéopathiques qui permettent de soulager les érythèmes solaires.

Cantharis vesicatoria est un remède homéopathique grandement bénéfique aux sujets confrontés à des érythèmes solaires marqués par l’apparition de cloques ou des lésions bulbeuses. La dilution 5 CH est recommandée à hauteur de 3 à 5 granules, 3 fois par jour. Ce remède est également indiqué en présence des brûlures du second degré.

Quand la peau est rouge et douloureuse, il convient d’avoir recours à Belladonna 9 CH, à raison de 3 granules trois fois par jour.

En présence des brûlures du premier degré, avec notamment, des rougeurs douloureuses, Apis mellifica 9 CH s’avère efficace, à raison de 3 granules, trois fois par jour.

Lorsqu’un état fiévreux est manifeste, Aconitum nappellus est un remède particulièrement actif. La dilution 9 CH est mieux adaptée et la posologie consiste à prendre 5 granules, 3 fois par jour.

Quand consulter un médecin ?

Une consultation médicale s’impose lorsque les lésions ne s’améliorent pas. Des douleurs très intenses et des signes de déshydratation sont, également, des motifs de consultation médicale. Aussi, les érythèmes solaires caractérisés par l’apparition de cloques constituent une urgence médicale. Il est également important de consulter un médecin sans tarder lorsqu’apparaissent des complications, avec notamment, des nausées, des frissons, une fièvre et un œdème de la peau.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.