Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéRecherchesInsuline
Insuline
Samedi 2 mai 2015

Insuline : précurseurs et découverte

Couramment utilisée sous forme d’injection pour le traitement du diabète, l’insuline a été découverte en 1921, par Frederick Grant Banting (1891- 1941) et une équipe de chercheurs de l’université de Toronto. Avant cette découverte qui constitue une grande avancée de la médecine au XXe siècle, les patients diabétiques, avec un pronostic sombre, étaient menacés par le coma et condamnés à une mort certaine. Le sort de patients diabétiques, était dominé par la soif et la faim avec pour seul traitement médical, le jeûne ou la primauté des régimes alimentaires.

La découverte de l’insuline a ouvert la voie à une nouvelle thérapie antidiabétique qui a grandement amélioré la qualité de vie des patients. Cette découverte médicale a révolutionné le traitement du diabète. En 1923, le prix de Nobel de médecine ou de physiologie, a été décerné à Banting et John James Richard Macleod (1876 -1935) pour leurs travaux.

Les précurseurs

L’insuline est une hormone hypoglycémiante. Synthétisée par les cellules β (bêta) des îlots de Langerhans dans le pancréas, elle favorise la diminution de la concentration de glucose dans le sang, tout en luttant contre le diabète.

C’est en 1869 que l’histologiste allemand Paul Langerhans (1847-1888) décrit pour la première fois les îlots contenant les cellules qui sécrètent l’insuline à l’intérieur du pancréas. Ces cellules regroupées en îlots porteront, dès lors, son nom : les îlots de Langerhans.

Après deux décennies, c’est-à-dire, en 1889, deux médecins allemands, Oskar Minkowski (1858-1931) et Josef Von Mering (1849-1908), à travers des études expérimentales, montrent que l’ablation du pancréas provoque un diabète sucré. L’origine pancréatique du diabète est ainsi établie.

D’autres travaux initiés par le physiologiste Français Edouard Hedon (1863-1933) en 1893, démontrent que la greffe du pancréas attenue le trouble de la glycémie. Il met, également, en évidence le rôle du pancréas dans le contrôle de la glycémie et de la glycosurie.

Au cours de cette même année, un pathologiste français, Gustave Edouard Laguesse (1861-1927) entama une étude qui lui permit d’établir un lien entre les cellules du pancréas qui secrètent l’insuline et l’action antidiabétique de la glande pancréatique. Dès lors, plusieurs travaux sont entamés en vue de préparer un extrait pancréatique utilisable chez l’homme.

La découverte de l’insuline

Les travaux initiés par ces précurseurs sont poursuivis à Toronto(Canada) en 1921 par un chirurgien, Frederick Grant Banting (1891-1941). Il laissa supposer que les cellules de l’îlot de Langerhans libéreraient dans le sang une substance utilisable pour le traitement du diabète. John James Richard Macleod, professeur de physiologie à Toronto, fournit à Grant, un local, des chiens et un assistant, Charles Herbert Best (1899 - 1978) en vue de tester son hypothèse.

C’est en juillet 1921 que Grant et Best débutent les expériences sur les chiens. Ils parviennent à isoler des extraits pancréatiques et à les tester sur les chiens rendus diabétiques après ablation du pancréas. Même s’ils avaient permis d’éliminer les sucres dans l’urine des chiens, ces extraits généraient une forte fièvre chez les patients diabétiques. Ces extraits étaient donc peu actifs et impurs.

Avec l’aide James Bertham Collip (1892-1965), chimiste dans le laboratoire de John James Richard Macleod, les travaux d’isolement des extraits pancréatiques avancent avec la préparation d’extraits relativement purs et aux effets hypoglycémiants.

James Bertham Collip parvient à préparer de l’insuline à partir du pancréas du bœuf. Cette insuline suffisamment pure fut injectée à un homme le 11 janvier 1922. Cette injection d’extraits pancréatiques à un garçon de 14 ans, nommé Thompson Léonard, fut un succès thérapeutique avec l’amélioration de l’état de santé de ce patient diabétique mourant.

La collaboration de ces scientifiques canadiens et des laboratoires, contribua à l’amélioration de la purification de l’insuline, du processus de fabrication et à la production à grande échelle.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.