Être en bonne santé, c’est une grâce !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéRecherchesMédecine fœtale
Médecine fœtale

La médecine fœtale

La médecine fœtale est la spécialité médicale qui s’occupe du fœtus ou du bébé en gestation. Elle fournit des soins au fœtus en évaluant, par ailleurs, sa croissance. Le bien-être et la préservation de la santé du fœtus, sont au cœur de cette branche médicale qui permet de détecter, avant la naissance, les pathologies qui peuvent affecter l’enfant à naitre. Ainsi, elle facilite le dépistage des anomalies et des troubles fœtaux ainsi que les facteurs exogènes qui peuvent nuire au fœtus. Elle permet d’établir une prise en charge spécialisée ou un traitement approprié.

La médecine fœtale présente une visée diagnostique : elle permet de réaliser un diagnostic prénatal. Elle est aussi à visée thérapeutique : elle permet d’apporter des soins nécessaires au fœtus.

Le diagnostic fœtal

Le diagnostic fœtal consiste à détecter, avant la naissance, les pathologies qui affectent le fœtus niché dans l’utérus et de préciser le pronostic. Cette pratique médicale a pour but, la détection in utero, des problèmes structurels du fœtus. Elle permet d’identifier, au cours de la grossesse, les anomalies fœtales, les malformations fœtales, les troubles de croissance ou les retards de croissance intra-utérin, les fœtopathies.

Les anomalies génétiques ou chromosomiques, les pathologies infectieuses, les infections transmissibles de la mère au fœtus (toxoplasme, rubéole), peuvent être décelées, puis diagnostiquées. Les moyens couramment utilisés en vue d’établir un diagnostic et un pronostic fœtal fiable sont :

  • L’imagerie médicale

L’échographie fœtale spécialisée, permet de suivre l’évolution du fœtus, de rechercher des pathologies, de détecter des malformations. La structure et la fonction du cœur, sont évaluées grâce à l’échocardiogramme fœtal qui permet également de détecter des anomalies cardiaques fœtales. Le scanner fœtal et l’imagerie par résonnance magnétique (IRM) fœtale, sont également des méthodes de diagnostic prénatal

  • Les prélèvements ou les ponctions diagnostiques

Les techniques de prélèvements de tissu fœtal sont, l’amniocentèse (ponction du liquide amniotique), la biopsie du trophoblaste (prélèvement d’un petit fragment de tissu placentaire ou trophoblaste), la cordocentèse (prélèvement du sang fœtal).

Dans le cadre de la démarche diagnostique, le sang du fœtus ou un tissu fœtal, peut être prélevé grâce à la fœtoscopie qui consiste à faire pénétrer un tube muni d’un système optique (le fœtoscope) dans l’utérus. En plus des biopsies cutanées, la fœtoscopie permet également de rechercher des malformations. Ces différents tests diagnostiques sont plus ou moins invasifs.

La thérapie fœtale

La thérapie fœtale permet de traiter le fœtus in utéro. Elle contribue à l’amélioration de l’état de santé du fœtus et à la réduction des risques liés aux séquelles post-natales. Avec la thérapie fœtale, il s’agit de fournir des soins à un fœtus malade à l’intérieur du ventre de sa mère. Cette technique médicale permet de traiter in utero, de façon curative ou fonctionnelle, une anomalie ou une malformation fœtale.

Ainsi, le fœtus peut être traité par le biais des médicaments administré à la mère et qui traversent le placenta. Ces substances médicamenteuses peuvent être directement injectées dans le liquide amniotique par le biais des amniocentèses afin de permettre au fœtus de les avaler en buvant le liquide amniotique.

Au cours de la grossesse, ces traitements médicamenteux permettent de réduire les effets néfastes de certaines pathologies chez le fœtus et de minimiser les conséquences de certaines infections qui affectent la mère. Dans bien des cas, cette approche médicamenteuse à visée fœtale, permet de traiter les pathologies et de prévenir les risques de malformations.

La thérapie fœtale peut être également réalisée grâce à des traitements chirurgicaux. Cette chirurgie fœtale va consister à introduire des instruments dans la cavité amniotique sous échoguidage ou à l’aide d’une caméra, par fœtoscopie.

En plus de la chirurgie in utéro, les thérapies fœtales couramment pratiquées sont : la transfusion in utéro en cas d’anémie fœtale et la dilation valvulaire in utéro en présence des valvulopathies fœtales.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com, téléphone:+225 47 36 37 67

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.