Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéRecherchesClonage
Clonage
Mercredi 20 mai 2015

Les clonages thérapeutique et reproductif

Le clonage est une technique de manipulation cellulaire qui permet d’obtenir plusieurs cellules à partir d’une cellule unique. Il s’agit d’une multiplication artificielle ou d’une reproduction en laboratoire des cellules, des gènes ou des organismes à partir d’une même cellule. Ce procédé permet d’obtenir un clone, c’est-à-dire une cellule génétiquement identique à la cellule initiale ou un individu identique en tous points à un autre, en dehors de toute reproduction sexuée.

On distingue le clonage thérapeutique et le clonage reproductif. Le premier peut être utilisé dans le cadre du traitement de certaines pathologies par le biais des cellules souches. Le second, le clonage humain reproductif est une méthode reproductive artificielle qui consiste à créer un individu vivant à partir d’un autre.

Clonage thérapeutique

Également appelé transfert de noyau de cellules somatiques, le clonage thérapeutique est une manipulation génétique qui permet d’obtenir des cellules souches embryonnaires utilisés à des fins médicales. Il s’agit d’une technique de production de matériel vivant qui consiste à transférer le noyau d’une cellule somatique dans un ovule énucléé (ou dépourvu de son matériel génétique situé dans le noyau) afin de cultiver au laboratoire des cellules souches embryonnaires dans un but thérapeutique.

Ainsi, une cellule somatique, par exemple une cellule de la peau, du cœur ou du foie, est prélevée sur un homme ou une femme. Cette cellule est injectée dans un ovocyte préalablement vidé de son noyau. La fusion de la cellule somatique et l’ovocyte, est ensuite réalisée grâce à l’application d’un champ électrique qui permet de déclencher le développement de l’œuf en embryon, c’est-à-dire une copie génétique conforme au donneur de la cellule somatique.

Les cellules souches sont prélevées sur les nouveaux embryons préimplantatoires créés ou blastocystes, puis, mises en culture. Ces cellules évoluent et peuvent se différencier en cellules de tissus bien spécifiques (cellules du foie, de la peau, du cœur…). Ces cellules peuvent être transplantées chez un patient donneur qui en besoin. L’introduction de ces cellules dans un organe lésé d’un malade est susceptible de favoriser une régénération du tissu déficient.

Clonage reproductif

Dans le cadre du clonage reproductif, l’embryon, au stade blastocyste, est implanté dans l’utérus d’une mère porteuse en vue de donner naissance à un individu génétiquement identique à un autre. Ainsi, l’embryon issu du clonage pourra se développer jusqu’au stade de fœtus. Le bébé qui naîtra aura la copie génétique du donneur de la cellule somatique. Ce type de clonage vise à reproduire un être vivant. Il permet de réaliser une reproduction sans fécondation ou de créer de façon artificielle, la réplique d’un être vivant à partir de ses propres cellules. Il s’agit de créer un animal ou un humain ayant le même patrimoine génétique que le donneur de la cellule somatique.

Le clonage reproductif animal favorise la préservation des espèces menacées ou en voie de disparation. Aussi, il permet de multiplier les meilleurs reproducteurs mâles ou les meilleurs animaux caractérisés par des particularités économiques recherchées, avec, par exemple, un bon rendement au niveau du lait ou la production d’une meilleure qualité de viande

Le clonage à des fins de reproduction d’être humain est très controversé et interdit dans plusieurs pays. Ce type de clonage est condamné par diverses religions.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.