Être en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéRecherchesDécouverte des antibiotiques
Découverte des antibiotiques
Vendredi 15 mai 2015

Découverte des antibiotiques : histoire et classification

La découverte des antibiotiques, constitue une avancée thérapeutique qui a grandement révolutionné l’histoire de la médecine, en facilitant le traitement des pathologies bactériennes mortelles. Les antibiotiques ont sauvé et continuent de sauver des millions de personnes d’une mort certaine. Ce sont des substances d’origine naturelle ou synthétique qui ont la capacité de détruire ou d’inhiber la prolifération des bactéries. Elles sont largement utilisées en médecine dans le but d’aider le système nerveux à lutter efficacement contre des micro-organismes pathogènes, notamment les bactéries.

Les antibiotiques sont caractérisées par des propriétés curatives qui ont été mises en évidence par divers scientifiques (John Tyndall, Jules Joubert, Louis Pasteur) au cours du XIXe siècle avant la découverte de la pénicilline. Ainsi, l’ère des antibiotiques a été marquée par la mise en évidence de l’effet bactéricide de la pénicilline grâce aux travaux d’Alexander Fleming, en 1928.

Histoire de la découverte des antibiotiques

Avant la découverte de la pénicilline qui a permis d’enrayer plusieurs pathologies d’origine bactérienne et de soigner des maladies mortelles (la tuberculose, la syphilis, le tétanos), plusieurs scientifiques ont contribué, grâce à leurs travaux, à l’avènement des antibiotiques. Dans un processus évolutif de la recherche scientifique, le Français Louis Pasteur, biologiste et chimiste, peut être considéré comme l’un des précurseurs de la découverte des substances qui détruisent les bactéries.

Déjà en 1877, en collaboration avec le physicien Jules Joubert, il parvient à démontrer que des micro-organismes ont la possibilité d’inhiber l’activité d’autres micro-organismes ou de combattre certaines pathologies. Ainsi, il met en évidence un antagonisme microbien.

En 1897, le médecin français Ernest Duchesne décrit l’action d’une moisissure (Penicillium glaucum) sur plusieurs cultures bactériennes.

En 1928, dans son laboratoire, Alexander Flemming remarque qu’une colonie de penicillium notatum avait empêché la prolifération des staphylocoques. Il isola la substance antibactérienne synthétisée par le penicillium notatum. La pénicilline, fut le nom qu’il attribua à cette substance. Il découvre l’action antibiotique de cette substance, mais ne parvient pas à la purifier. Deux chercheurs, à savoir Ernest Chain et Howard Florey y parviennent et obtiennent la pénicilline pure en 1939.

Au cours de cette même année, Gerhard Domark reçoit le prix Nobel de physiologie ou de médecine pour la découverte du sulfamidochrysoïdine qui a un effet sur certaines infections à streptocoque. Il va breveter ce sulfamide actif en 1935 sous le nom de Prontosil, un médicament antibactérien.

En 1944, un autre antibiotique est découvert par Selman Waksman qui obtient le prix Nobel de physiologie ou de médecine en 1952. Il s’agit d’une substance dénommée la streptomycine. Elle inhibe la vie des bactéries.

Après la deuxième guerre mondiale (1939-1945), grâce aux grandes firmes pharmaceutiques, les différents antibiotiques sont commercialisés à grande échelle avec des avancées significatives dans la lutte contre les pathologies infectieuses.

Différents types d’antibiotiques

Les antibiotiques marquent une victoire sur les maladies infectieuses. Ils sont utilisés dans un but curatif en vue de traiter une infection ou dans le cadre de la prévention des infections, avant et / ou après une chirurgie. Ils peuvent être administrés par voie orale, ils sont alors disponibles sous forme de comprimés, de sirops, de gélules, de sachets.

La voie locale avec les pommades et la voie injectable sont les autres formes d’administration des antibiotiques.

Ainsi, il existe plusieurs grandes familles d’antibiotiques. Certaines familles regroupent des antibiotiques qui détruisent les bactéries de façon ciblée, ces antibiotiques ont donc une action bactéricide. Ce sont notamment les bétalactamines (les pénicillines G, M, les aninopénicillines, les carboxypénicillines, les aciluréidopénicillines, les carbapénèmes), les aminosides, les imidazoles, les polymyxines, les glycopeptides.

D’autres antibiotiques ont une action bactériostatique, ils inhibent la multiplication des bactéries. Il s’agit des macrolides, des sulfamides, des tétracyclines, des quinolones.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.