Être en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéRecherchesRecherche sur les embryons in vitro
Recherche sur les embryons in vitro
Mercredi 20 mai 2015

Recherche sur embryons in vitro : principes, applications et controverse

Selon les spécialistes, la recherche sur les embryons in vitro facilite les études relatives à la reproduction humaine, notamment la procréation médicalement assistée. Elle permet d’obtenir une panoplie d’informations en vue d’atteindre divers objectifs thérapeutiques et diagnostiques. Cependant, ce type de recherche est perçue comme une dérive éthique du fait de la destruction d’embryons humains qu'elle induit.

Dans le cadre d’un projet parental, la fécondation de l’ovule par le spermatozoïde intervient dans le corps de la femme. Avec le progrès de la médecine, la fusion des gamètes mâle et femelle peut se dérouler en dehors de la cavité utérine féminine, à travers une fécondation in vitro. Le résultat de cette union artificielle est un embryon humain qui, désormais est aussi employé à des fins de recherches.

Principes et objectifs

Un embryon in vitro est un embryon qui a été conçu en dehors du corps de la femme et qui se développe dans une éprouvette. Issu d’une fécondation réalisée en dehors de la cavité utérine, il est maintenu dans un milieu artificiel. Ces embryons constitués à des fins de recherche, sont utilisés dans le cadre des essais ou des expérimentations scientifiques.

Ces recherches sur les embryons in vitro visent à favoriser le développement des cellules susceptibles de devenir un être humain, dans le but d’obtenir des cellules souches. Elles contribuent à la fabrication in vitro de tissu ou d’organe qui pourrait servir au remplacement d’un organe défaillant.

Collecte d’informations

La recherche sur les embryons in vitro contribuent à l’amélioration des connaissances relatives au développement et au fonctionnement des cellules. Marquée par un caractère fondamental, elle favorise des études du développement embryonnaire, une description plus fine de la structure cellulaire, du comportement des cellules de l’embryon pendant la période in vitro.

Les expérimentations sur les embryons in vitro ont pour objectif, une meilleure compréhension du premier stade du développement de la vie prénatale, des propriétés des cellules embryonnaires. L’acquisition de ces connaissances peut être utilisée dans le cadre des interventions dans le domaine de la reproduction humaine. Aussi, les connaissances en embryologie ou relatives au processus de différenciation cellulaire et de croissance des embryons, peuvent également provenir des recherches sur les embryons in vitro.

Les expérimentations sur les embryons in vitro visent également l’étude de l’origine des tissus qui constituent l’organisme et l’approfondissement des connaissances relatives à la fertilité et à la stérilité.

Applications

Les expérimentations sur les embryons contribuent à l’avancement des connaissances relatives au traitement et à la prévention des pathologies. Elles favorisent des analyses embryonnaires à visée diagnostique et thérapeutique.

Application diagnostique

Certaines pathologies génétiques peuvent être facilement détectées. Ce diagnostic précoce permet d’éviter le transfert d’embryon affecté par une pathologie dans le cadre d’une procréation médicalement assistée. La recherche facilite l’analyse du génome de l’embryon, le diagnostic génétique et accroit l’efficacité et la sécurité des transplantations.

Application thérapeutique

Selon les experts, la mise au point des thérapeutiques embryonnaires exigent des expérimentations. Cette orientation offre de nouvelles perspectives avec la possibilité de corriger les défauts génétiques de l’embryon, l’amélioration de la FIVETE (fécondation in vitro et transfert embryonnaire), en cas d’infertilité. Avec les essais sur les embryons in vitro, des expérimentations thérapeutiques sont réalisables pour l’amélioration des soins destinés à l’embryon. Ces techniques d’assistance médicale à la procréation sont des moyens thérapeutiques de lutte contre l’infertilité du couple par exemple.

Controverse

La recherche sur les embryons in vitro heurtent certaines sensibilités dans la mesure où elle porte atteinte à la vie humaine. La destruction des embryons, objets de recherche, constitue une mise à mort de l’être humain.

Dans la foulée des recherches de solutions pour contourner ce problème d’éthique, certains chercheurs proposent d’autres méthodes d’extractions de cellules souches. Il s’agit entre autres de faire le prélèvement sur un non-embryon, ou de ne prélever qu’une seule de blastocyste. Toutefois, un embryon rendu malade ne peut être valablement considéré comme un non embryon et la recherche ne saurait être optimale avec une seule cellule prélevée.

La recherche sur l’embryon in vitro reste donc problématique. La recherche est de plus en plus portée sur les cellules souches adultes contenues dans la moelle osseuse (à ne pas confondre avec la moelle épinière).


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.