Être en bonne santé, c’est une grâce !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéHoméopathieMaladies traitéesCholécystite et homéopathie
Cholécystite et homéopathie

Soigner la cholécystite par l’homéopathie

La cholécystite est l’inflammation de la vésicule biliaire, un sac membraneux de forme oblongue située sous le foie au niveau du côté supérieur droit du ventre. La vésicule biliaire est un réservoir car elle concentre et stocke la bile qui favorise la digestion des aliments, notamment les graisses. La cholécystite qui peut être aigüe ou chronique, se manifeste par une douleur dans la partie supérieure de l’abdomen, irradiant parfois au niveau du dos, du côté droit de l’épaule ou entre les omoplates. Cette sensation douloureuse a tendance à s’aggraver lorsque le sujet respire profondément ou effectue des mouvements. Ces douleurs sont intenses et persistantes lorsqu’il s’agit d’une cholécystite aigüe. Les douleurs abdominales sont prédominantes en présence d’une cholécystite chronique. Une température élevée (fièvre) et des frissons peuvent également apparaître ainsi que des nausées et des vomissements. Ces signes se manifestent souvent après le repas, surtout s’il s’agit d’un repas gras.

L’inflammation de la vésicule biliaire peut être causée par des calculs biliaires qui obstruent le canal situé entre la vésicule biliaire et le canal biliaire (canal cystique) et ne permettent plus à la bile de s’écouler normalement. En dehors des calculs biliaires, d’autres causes peuvent être à l’origine d’une cholécystite, ce sont, notamment, les anomalies congénitales de la vésicule biliaire, la présence d’une tumeur qui bloque les canaux biliaires. Cette affection peut, également, survenir à la suite d’une infection bactérienne (fièvre typhoïde), virale (hépatite A), d’un traumatisme (coups, accidents) ou d’une inflammation de certains organes tels que le rein ou l’intestin. Une alimentation riche en graisse, l’obésité et l’excès de cholestérol sanguin, constituent des facteurs de risque.

Traitements homéopathiques de la cholécystite

L’homéopathie est option bénéfique dans le cadre du traitement de la cholécystite. Elle procure un grand soulagement aux patients grâce aux effets thérapeutiques de certains remèdes tels que Chelidonium. Ce médicament est recommandé en présence des douleurs manifestes au niveau du côté droit et qui irradient le dos avant d’atteindre l’omoplate droite. Le dosage consiste à prendre 3 à 5 granules issus de la dilution 5 CH, 2 à 3 fois par jour

Avec la manifestation des douleurs abdominales, particulièrement, vives, Bryonia alba 9 CH constitue le remède homéopathique approprié pour traiter la cholécystite. L’immobilité permet d’améliorer cette douleur, qui est, par ailleurs, aggravée par le moindre mouvement. Le patient devra avoir recours à 5 granules toutes 3 heures.

La cholécystite peut être causée par des calculs biliaires contre lesquels il est possible d’utiliser 2 granules de Magnesia phosphorica 5 CH, 3 fois par jour, associés à 2 granules de Colocynthis 5 CH, 3 fois par jour.

Quand consulter un médecin ?

Lorsque le traitement est inadapté ou retardé, les complications de la cholécystite, avec notamment, une aggravation de la douleur, la présence d’une cholécystite gangreneuse et la septicémie constituent des urgences médicales.

Une fièvre de 40°C associée à des frissons et à la présence d’une jaunisse est également un cas d’urgence médicale. Lorsque l’obstruction du canal d’évacuation de la bile provoque une jaunisse ou si si l’inflammation aigüe de la vésicule biliaire est récurrente, une intervention chirurgicale s’avère nécessaire.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com, téléphone:+225 47 36 37 67

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.