Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéHoméopathieMaladies traitéesEndométriose traitée par homéopathie
Endométriose traitée par homéopathie
Dimanche 5 juin 2016

Soigner l’endométriose par l’homéopathie

Les symptômes de l’endométriose diffèrent d’une femme à une autre. La gravité est fonction de l’emplacement du tissu endométrial. les symptômes sont principalement dominés par des douleurs gynécologiques ponctuelles ou continues. Ce sont en l’occurrence des douleurs répétées dans le bas-ventre, des règles douloureuses, des douleurs lombaires, abdominales, des douleurs irradiant dans les jambes, des douleurs lors des rapports sexuels, de la défécation, de la miction. Les autres manifestations de l’endométriose peuvent inclure, des saignements d’origine génitale, des malaises gastro-intestinaux tels que la constipation et la diarrhée. L’endométriose peut provoquer une infertilité. Chez certaines femmes, cette pathologie de l’appareil génital féminin peut être, totalement, asymptomatique.

Pour l’heure, les causes exactes de l’endométriose ne sont pas encore connues. Mais, certains facteurs peuvent avoir une implication dans l’apparition de cette pathologie, à savoir des antécédents familiaux et la menstruation rétrograde (une partie du sang menstruel s’écoule dans la cavité abdominale via les trompes de Fallope). La migration du tissu endométrial hors de l’utérus par le système lymphatique ou le système sanguin, pourrait provoquer une endométriose. Des causes environnementales sont également suspectées, avec notamment, certaines toxines (dioxines) qui affecteraient le système immunitaire et le système reproducteur.

Qu’est-ce que l’endométriose ?

Le terme « endométriose » provient de la racine « endomètre ». L’endomètre désigne la muqueuse qui tapisse l’intérieur de l’utérus. Elle est constituée d’une couche superficielle qui se renouvelle constamment à chaque cycle menstruel. Une partie de cette muqueuse est, également évacuée avec les menstruations.

L’endométriose est une pathologie gynécologique qui se caractérise par la croissance de tissu, semblable au tissu qui tapisse l’utérus chaque mois, en dehors de la cavité utérine. Ainsi, un tissu endométrial se développe généralement dans la cavité abdominale, sur les trompes et les ligaments qui soutiennent l’utérus, sur et autour des organes pelviens, y compris les ovaires. Il peut également se manifester sur le rectum, les intestins, la vessie.

Traitements homéopathiques de l’endométriose

L’administration des remèdes homéopathiques, améliore l’état général de la patiente, permet de ralentir la croissance du tissu endométrial et d’atténuer la douleur. Ces médicaments permettent non seulement de traiter l’endométriose, mais également les pathologies sous-jacentes.

Ainsi, la prescription de Platina s’avère bien utile en présence des douleurs pelviennes, des règles douloureuses et hémorragiques en vue de réduire l’intensité de la douleur. La patiente peut avoir recours à 5 granules issus de la dilution 5 CH lorsque les douleurs sont présentes.

Belladonna 9 CH permet également diminuer les douleurs localisées dans la région pelvienne ou dans le bas du dos au cours des règles.

Lorsque ces sensations douloureuses s’irradient vers le bas du bassin, le sacrum et les cuisses, Lilium tigrinum 5 CH est le remède approprié, à raison de 5 granules à prendre aussi souvent que nécessaire.

Actaea racemosa est un remède qui permet de calmer la douleur aggravée par l’abondance de l’écoulement du flux menstruel. La posologie est de 5 granules issus de la dilution 9 CH, 3 à 5 fois par jour en fonction de l’intensité des symptômes.

Quand consulter un médecin ?

Les manifestations des symptômes liés à l’endométriose et la persistance des sensations douloureuses, malgré les traitements, requièrent une consultation médicale. Cette consultation est également nécessaire lorsque les signes manifestes d’une complication, sont prédominants avec la présence de sang dans les urines, dans les selles ou la persistance d’une constipation. Cependant, la rupture de kystes endométriosique, à l’origine de douleur brutale et intenable, nécessite un avis médicale en urgence, voire une intervention chirurgicale en urgence.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.