Être en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéHoméopathieMaladies traitéesOxyurase ou oxyurose
Oxyurase ou oxyurose
Mardi 10 février 2015

Soigner l’oxyurase par l’homéopathie

La contamination à l'oxyurase se fait par inhalation de poussière ou par la consommation d’aliments contenant des œufs de l’oxyure. D’appellation scientifique Enteobins vermicularis, l’oxyure est un ver de la famille des nématodes et appartient à la famille des némathelminthes. Il mesure entre 1 et 4 mm pour le mal et de 8 à 13 mm pour la femelle. Une fois dans l’organisme les œufs éclosent au niveau de l’estomac puis les larves viennent s’installer au niveau des intestins. Ils arrivent à maturité au bout de 30 jours. Ces vers peuvent atteindre les organes se trouvant à proximité des intestins.

Le patient atteint d’oxyurase perd du poids et son teint devient pâle. D’importants troubles digestifs peuvent apparaitre. Il peut s’agir de nausées, douleurs abdominales, constipations ou diarrhées. Des infections cutanées apparaissent. On peut citer entre autres des prurits et des démangeaisons au niveau de nez, des oreilles et des zones anales. Ces démangeaisons deviennent insupportables durant la nuit. Le grattage des zones irritées entraine l’apparition de lésions pouvant s’infecter. Le patient devient agité, nerveux et est facilement irritable. L’oxyurase peut provoquer des toux nocturnes et la survenue de bronchites, d’otites de rhino-pharyngites, la sinusite et des saignements du nez.

Lorsque cette pathologie n’est pas traitée à temps, d’importantes complications peuvent apparaitre. Il peut s’agir de convulsions, de paralysies localisées et de céphalées. Les appareils génitaux peuvent également avoir des séquelles comme l’apparition de vaginite, d’énurésie ou d’un prurit au niveau du pénis ou de la vulve est possible.

La molécule la plus souvent utilisée pour le traitement de l’oxyurase est le mébendazole, mais le flubendazole peut également être prescrit.

Traitement homéopathique de l’oxyurase

Le remède homéopathique idéal pour le traitement de l’oxyurase est Cina. Ce remède d’origine végétale est élaboré à partir du Cina Artémis, une plante herbacée appartenant à la famille des astéracées.

Le choix de la posologie et du dosage de cette substance dépend de l’évolution de la maladie. Au début du traitement, pour se débarrasser des vers intestinaux, il est conseillé de prendre 5 granules de Cina 5 CH par jour au coucher ou 3 granules de Cina 9 CH par jour. En plus de cela il faut prendre toutes les deux semaines une dose de Cina 15 CH.

Pour éviter une nouvelle contamination, il est recommandé de prendre à la fin du traitement précédent une dose de Cina 30 CH.

Pour prévenir les récidives, il est conseillé de prendre régulièrement (chaque semaine) une dose de Cina 30 CH pendant trois mois.

Précaution à prendre durant le traitement

Pendant la durée du traitement, les mesures d’hygiène autour de la personne infectée doivent être renforcées. Il faut laver régulièrement les mains avec du savon et avoir les ongles courts. Il est important de traiter simultanément l’ensemble de la famille contre l’oxyurase ainsi que les autres personnes régulièrement en contact avec le patient.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.