Être en bonne santé, c’est une grâce !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéHoméopathieMaladies traitéesDengue et homéopathie
Dengue et homéopathie
Vendredi 19 août 2016, par Julien

Traiter la dengue par homéopathie

La dengue est une pathologie virale infectieuse transmise par certains moustiques qui piquent dans la journée. Sévissant majoritairement dans les zones tropicales et subtropicales d'Amérique centrale et australe et d'Asie du sud et du sud-est. Généralement bénigne, elle peut être sévère et constituer une cause de mortalité, notamment chez les enfants. La dengue se transmet par la piqûre du moustique du genre Aedes : Aedes aegypti, Aedes albopticus. Ce sont des moustiques diurnes. Lorsqu’un de ces moustiques sains, pique une personne infectée par le virus, il devient contaminant et transmet le virus de la dengue à un sujet sain en le piquant. Ce virus transmis par le moustique appartient à la famille des Flaviviridae, du genre flavivirus. Il existe quatre types de virus de la dengue : DEN-1, DEN-2, DEN-3 et DEN-4. L’infection par l’un d’eux, confère une immunité protectrice contre le sérotype en question, mais pas contre les trois autres.

Après 2 à 7 jours d’incubations, les symptômes de la dengue se manifestent brutalement. Sous sa forme simple, les manifestations cliniques sont caractérisées par l’apparition d’une forte fièvre (entre 39 et 41°C), accompagnée de maux de tête, de courbatures, de douleurs au niveau des muscles et des membres, de douleurs oculaires, de frissons, d’une éruption cutanée. Peuvent également apparaître, des vertiges, des nausées, des maux de gorge. Certains sujets ne présentent aucun symptôme.

La forme sévère qui représente environ 1 % des cas de dengue, également appelée dengue hémorragique, est caractérisée par une fièvre persistante et des hémorragies multiples. Elle entraîne des troubles de la coagulation du sang, des vomissements de sang, des selles sanglantes, des douleurs abdominales, des difficultés respiratoires. Elle peut provoquer un état de choc. Cette forme sévère est potentiellement mortelle lorsqu’elle affecte les enfants de moins de 15 ans.

Le traitement de la dengue

L’homéopathie apporte des améliorations significatives, surtout lorsque les remèdes appropriés sont administrés au début de la maladie.

Les médicaments couramment prescrits sont Eupatorium perfoliatum 9 CH et Gelsenium sempervirens 15 CH, à raison de 3 granules toutes les deux heures. Le premier remède procure un soulagement rapide en présence des douleurs dans les os et les articulations, associées à une forte fièvre. Il permet également de soulager les douleurs oculaires, les diarrhées, les céphalées. Quant au second remède, Gelsenium 15 CH, il est préconisé quand la fièvre est d’installation progressive et lorsque le patient est affecté par des frissons et une grande faiblesse.

Belladonna 7CH est également efficace lorsque débute une fièvre élevée, d’installation brutale et marquée par une céphalée. Le patient peut avoir recours à 5 granules 4 à 5 fois par jour. Phosphorus est un antihémorragique. Il permet au patient de récupérer rapidement tout en renforçant l’énergie vitale. Il peut être également prescrit en prévention de la dengue hémorragique, à raison de 5 granules de la dilution 5 CH, quatre fois par jour.

Quand consulter un médecin ?

Il est important de consulter un médecin en présence d’une forte fièvre surtout lorsqu’elle est persistante ou survient après un retour de voyage après un séjour dans une zone tropicale ou subtropicale. La prise en charge médicale doit intervenir immédiatement lorsque l’état grippal est associé à d’autres signes évocateurs de la dengue, notamment des saignements à l’intérieur et à l’extérieur du corps.

Auteur: Julien

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.