Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéHoméopathieMaladies traitéesPubalgie et homéopathie
Pubalgie et homéopathie
Vendredi 10 juin 2016

Soigner la pubalgie avec l’homéopathie

La pubalgie se manifeste par des douleurs localisées au bas-ventre et dans la racine des cuisses. Le patient se plaint également de sensations douloureuses aux adducteurs. Ces douleurs peuvent être ressenties d’un côté, à gauche ou à droite, ou des deux côtés. Il peut y avoir des irradiations vers les muscles abdominaux. Ce syndrome douloureux qui peut durer des mois, englobe parfois plusieurs maladies, à savoir la tendinite des adducteurs, la pathologie d’insertion basse des muscles grands droits, l’ostéoarthropathie pubienne micro-traumatique, une pathologie du canal inguinal. Les souffrances sont plus intenses lorsque la pression abdominale s’accroît, rendant trop pénibles certaines activités, notamment la toux, les efforts de soulèvement ou la défécation. La poussée abdominale amplifie cette sensation douloureuse. Et plus tard, avec l’évolution de la maladie, les gestes de la vie quotidienne deviennent difficiles, avec parfois, la manifestation d’une impotence fonctionnelle. Des raideurs peuvent se déclarer dans la région inguinale. Pendant l’effort, le sportif peut ressentir une douleur dans le bassin, à l’aine. Pour guérir, il importe d'associer au repos complet (obligatoire pour le sportif), des médicaments efficace comme les remèdes homéopathiques.

Plusieurs facteurs sont susceptibles de favoriser l’apparition d’une pubalgie. Ce sont, entre autres, un entrainement intensif, une tendinite des muscles de la cuisse et un déséquilibre due à la faiblesse des muscles larges abdominaux (obliques, transverses) et à la puissance des muscles adducteurs. Une inégalité de longueur des membres inférieurs (une jambe plus courte que l’autre), les mauvaises préparations physiques, les microtraumatismes répétés, un déficit de récupération et un excès de compétition, peuvent être à l’origine d’une pubalgie. Une arthrite du pubis, une anomalie articulaire sacro-iliaque et une faiblesse de la tonicité des muscles abdominaux jouerait également un rôle favorisant dans le déclenchement d’une pubalgie. L’absence d’échauffement et le surentrainement sont des facteurs de risque.

Traitements homéopathiques de la pubalgie

Les médicaments homéopathiques habituellement utilisés en rhumatologie dans le cadre du traitement de la pubalgie sont Calcarea phosphorica et Ruta graveleons. En ce qui concerne le premier, il est utilisé en vue de soulager la douleur. Pour ce faire, il est conseillé d’administrer une basse dilution (5 CH), à raison de 5 granules, deux fois par jour. Le recours au second remède, Ruta graveleons, est recommandé lorsque des sensations de courbatures et de meurtrissures prévalent. Dans ce cas, la dilution administrée est également basse (5 CH) à raison de 5 granules, deux fois par jour.

Lorsque la pubalgie survient au cours de la grossesse, Ruta Graveolen 9 CH peut être associé à Anrica 9 CH, à raison de 5 granules de chaque, 2 fois par jour en vue de soulager la douleur chez la femme enceinte.

En cas de contracture musculaire associée à une pubalgie, il convient d’avoir recours à d’autres remèdes homéopathiques, en l’occurrence Magnesia phosphorica 15 CH et Chamomilla 15 CH, à raison de 2 granules de chaque, toutes les heures.

Quand consulter un médecin ?

Le recours à un orthopédique est bien indiqué lorsqu’il s’agit pubalgie résultant d’une inégalité des membres inférieurs, en vue d’envisager le port de semelles orthopédiques. Aussi, il est important de rechercher les causes à l’origine de ce syndrome douloureux. Pour ce faire une consultation médicale s’avère nécessaire en vue d’établir un diagnostic et d’adapter le traitement. En cas d’échec du traitement médical, une intervention chirurgicale peut être envisagée. Mais la prise en charge thérapeutique précoce permet d’éviter le recours à la chirurgie.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.