Être en bonne santé, c’est une grâce de Dieu !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéHoméopathieMaladies traitéesPyélonéphrite et homéopathie

Soigner la pyélonéphrite par l’homéopathie

Pyélonéphrite et homéopathie

La pyélonéphrite est une infection qui affecte un rein ou les deux reins, ces organes qui filtrent le sang et produisent les urines. Dans la plupart des cas, cette infection rénale qui peut être chronique ou aigüe, est une complication issue des infections de la vessie. Les bactéries s’infiltrent au niveau de l’orifice urinaire, atteignent la vessie et remontent les urètres avant d’infecter les reins.

Les symptômes de la pyélonéphrite peuvent inclure des mictions fréquentes et douloureuses, un accroissement de l’urgence des mictions, des douleurs lombaires parfois intenses. Des urines nauséabondes, la présence de pus ou de sang dans l’urine, des nausées, des vomissements et des sensations de malaise, complètent le tableau clinique. Les autres signes de la pyélonéphrite comprennent : une fièvre, des frissons, des courbatures, une intense fatigue.

La pyélonéphrite est provoquée par une bactérie qui infecte le rein sain. Il s’agit, souvent, de la bactérie dénommée Escherichia coli. Les autres agents pathogènes mis en cause sont, la bactérie dénommée Staphylococcus Saprophyticus et les entérobactéries. Ces bactéries présentes dans l’intestin, pénètrent dans l’appareil urinaire à travers l’urètre. En s’infiltrant, ainsi, elles provoquent diverses pathologies, notamment la pyélonéphrite lorsqu’elles atteignent les reins.

Aussi, lorsque l’écoulement de l’urine, est ralenti ou bloqué, des infections rénales peuvent survenir. Le blocage ou la baisse du flux urinaire susceptible de provoquer la prolifération des bactéries dans les voies urinaires, peut être favorisé par des calculs rénaux, des tumeurs à l’intérieur ou à l’extérieur des voies urinaires et des problèmes structurels des voies urinaires.

Une malformation des voies urinaires, peut également favoriser la survenue d’une pyélonéphrite. Le risque lié à la survenue de la pyélonéphrite, est accru avec l’utilisation prolongée de cathéter urinaire ainsi que chez les femmes enceintes affectées par une infection urinaire ou chez les sujets affectés par le diabète ou ayant un système immunitaire affaibli.

Traitements homéopathiques de la pyélonéphrite

Plusieurs médicaments homéopathiques interviennent, efficacement, dans le traitement de la pyélonéphrite. Ainsi, la prescription de Terebinthina est grandement bénéfique aux personnes affectées par cette infection rénale. La pyélonéphrite associée à une cystite aigüe et à des douleurs au niveau de la loge rénale, constituent des indications liées à l’utilisation de ce remède.

Lorsque les douleurs au niveau de la loge rénale, sont très violentes avec des sensations de brûlures intenses et une présence de sang dans les urines, Cantharis est bien indiqué. La posologie consiste à prendre 5 granules en dilution 5 CH, toutes les heures, puis à espacer les prises lorsque des signes d’amélioration sont manifestes.

Colibacilinum est utile lorsque la pyélonéphrite est associée à une infection urinaire. Le patient peut avoir recours à la dilution 5 CH, à raison de 5 granules, trois fois par jour.

Mercurius corrosivus est, également, un remède actif contre la pyélonéphrite associée à la présence de pus dans les urines. Le dosage consiste à prendre 5 granules issus de la dilution 7 CH toutes les heures, puis à espacer les prises avec l’amélioration de l’état de santé du patient.

Quand consulter un médecin ?

Des frissons intenses associés à une fièvre très importante (40°C) et des douleurs au niveau des reins, requièrent urgemment une consultation médicale. Une surveillance médicale accrue s’avère nécessaire, chez les femmes enceintes, les personnes âgées ou les bébés affectés par la pyélonéphrite, car le risque de complication est, particulièrement, élevé. Parfois, le drainage des urines doit être effectué en urgence chez les patients affectés par une pyélonéphrite associée à des calculs rénaux qui obstruent la voie urinaire au niveau du rein infecté.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.