Être en bonne santé, c’est une grâce !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéPsychologieGénérauxConiophagie

Coniophagie, ingestion obsessionnelle de la poussière du sol

Coniophagie

Le terme coniophagie provient de deux mots grecs : ‘’konis’’ (poussière) et ‘’phagein’’ (manger). Il est utilisé pour désigner un trouble du comportement alimentaire caractérisé par l’obsession de consommer de la poussière du sol. Ainsi, il s’agit d’une forme de pica qui est une envie irrésistible d’ingérer des matières non-comestibles, non-nutritives. Cette ingestion récurrente de la poussière est observable chez les enfants, mais également chez les adultes. Elle peut être liée à des niveaux anormaux de nutriments dans l’organisme, mais également à des facteurs d’ordre psychologique. La prise en charge nutritionnelle ou psychothérapeutique permet d’éviter des complications médicales liées à la coniophagie.

Le sujet affecté par la coniophagie consomme la poussière du sol qui n’a pourtant aucune valeur nutritive. Il lèche et avale ces particules de terre de façon compulsive pendant au moins un mois. Il apprécie le goût ou la saveur du sable.
La coniophagie se distingue par un appétit anormal marqué par le désir de manger de la poussière, de façon récurrente. Le sujet affecté par la coniophagie ne peut pas s’empêcher d’absorber la poussière qui est l’objet de l’appétit.

Quels en sont les facteurs de risque ?

La coniophagie survient fréquemment chez les femmes enceintes et les enfants. Elle peut être liée à une carence nutritionnelle, notamment en minéraux tels que le calcium, le fer ou le zinc.

Par exemple, une anémie ou une carence en fer, peut être la cause sous-jacente de ce trouble de la conduite alimentaire. L’anémie qui peut pousser un sujet à consommer de la poussière, se développe lorsque l’apport en fer est inférieur au besoin du corps.

Aussi, la malnutrition ou le kwashiorkor (une pathologie nutritionnelle grave due à une quantité très insuffisante de protéines dans l’alimentation), peut pousser un enfant à consommer de la poussière.

La coniophagie est également présente chez les personnes qui ont une déficience intellectuelle. Elle peut être un indicateur de troubles de développement tels qu’un retard mental ou l’autisme. Elle peut se manifester comme un mécanisme d’adaptation chez les personnes atteintes de certaines maladies mentales telles que la schizophrénie et le trouble obsessionnel-compulsif.

Bien d’autres facteurs tels que l’angoisse, l’anxiété, l’ennui et un stress important ainsi qu’une négligence parentale et une vie familiale perturbée, sont susceptibles de déclencher une coniophagie.

Risques liés

La consommation de la poussière peut générer des effets nocifs ou indésirables au niveau de l’organisme. Lorsque la poussière est contaminée, il peut y avoir une ingestion de toxines dans l’organisme, avec pour conséquences, des problèmes gastro-intestinaux ou des nuisances au niveau de l’intestin. La coniophagie peut provoquer des douleurs abdominales, des vomissements, une perte d’appétit, une constipation et la diarrhée.

Quelles sont les options thérapeutiques ?

Il y a une variété d’options thérapeutiques. L’une d’entre elles pourra consister à traiter toutes les insuffisances ou les carences nutritionnelles en complétant le régime alimentaire du sujet affecté avec des vitamines et minéraux supplémentaires. Il faudra également traiter la malnutrition lorsqu’elle est présente.

L’approche psychothérapeutique est une autre option thérapeutique fortement recommandée lorsque la coniophagie se manifeste. Une thérapie cognitivo-comportementale peut aider le sujet, tout en lui permettant de se débarrasser de la coniophagie. Une thérapie familiale peut s’avérer particulièrement utile en vue de corriger certains facteurs tels que la négligence familiale ou la vie familiale perturbée.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.