Être en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéPathologiePsychopathologieSyndrome de Ganser
Syndrome de Ganser
Lundi 4 mai 2015

Le syndrome de Ganser, quand l’attention disparaît

Le syndrome de Ganser est un trouble dissociatif d’une extrême rareté, caractérisé par une étiologie incertaine, des changements de comportement et des symptômes inhabituels. Le sujet réalise des mouvements dépourvus de sens, répond aux questions simples qu’on lui pose, en fournissant des réponses inappropriées, incompréhensibles ou absurdes.

Il s’agit d’un trouble de l’état de conscience qui se manifeste par un manque flagrant d’attention. Ce syndrome psychique est également appelé syndrome de réponses approximatives. Il est parfois dénommé psychose de prison, car il a été mis en évidence en milieu carcéral.

Ce syndrome a été décrit pour la première fois en 1897, par le psychiatre allemand Sigbert Joseph Ganser (1835-1931).

Symptômes du syndrome de Ganser

Les symptômes du syndrome de Ganser sont caractérisés par des réponses à côté. Après avoir compris le sens de la question, le patient formule des réponses incorrectes, équivoques ou dépourvues de sens. Le comportement de sujet est dominé par des déclarations absurdes, l’écholalie, l’échopraxie. Il a un aspect rêveur et peut sembler confus ou manifester des troubles de l’attention. L’altération de l’état de conscience, la perte de l’identité personnelle et la désorientation dans le temps et dans l’espace sont ainsi manifestes.

Les troubles mnésiques (amnésie lacunaire ou dysmnésie) ne permettent au patient de se rappeler de ce qu’il a fait au cours de l’épisode de Ganser. Les symptômes de conversion somatique tels que la paralysie hystérique (incapacité de déplacer ou de bouger une partie du corps) ainsi que les hallucinations visuelles ou auditives marquent également le tableau clinique.

Causes du syndrome de Ganser

Les causes qui peuvent précipiter l’apparition de ce syndrome chez une personne ne sont clairement établies. Cependant, plusieurs modèles explicatifs incriminent divers facteurs au nombre desquels figure le stress extrême d’ordre physique et mental. Ainsi, les individus confrontés à des situations stressantes peuvent développer le syndrome de Ganser.

Une blessure à la tête causant des dommages au niveau du cerveau, un traumatisme crânien aigu, une lésion cérébrale, un accident vasculaire cérébral sont également des facteurs susceptibles d’enclencher la manifestation de ce trouble.

Le syndrome de Ganser peut survenir chez les individus qui s’adonnent à l’abus de l’alcool, qui souffrent, d’une pathologie neurologique telle que la maladie de Gilles de la Tourette ainsi que les sujets affectés par un trouble mental, notamment la schizophrénie, l’oligophrénie ou les troubles dépressifs.

Traitement du syndrome de Ganser

Le traitement du syndrome de Ganser vise à enrayer le facteur déclenchant. Les symptomes peuvent ainsi disparaître avec une meilleure gestion ou la résolution du stress qui a précipité la manifestation du tableau clinique de ce syndrome.

Le traitement psychothérapeutique et le counselling sont ainsi recommandés pour le bien-être psychique des patients. Une psychothérapie de soutien est également bénéfique pour les personnes affectées par le syndrome de Ganser.

L’hospitalisation peut être nécessaire lorsque les symptômes sont d’une extrême gravité, si le sujet manifeste des comportements dangereux ou est susceptible de se blesser ou de blesser les autres. Des soins psychiatriques sont également envisagés lorsque le patient représente un danger pour lui ou pour autrui.

Un traitement pharmaco-thérapeutique peut être administré par le biais des antidépresseurs lorsque le sujet souffre d’une dépression.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.