Être en bonne santé, c’est une grâce de Dieu !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéPsychologieGénérauxAddiction aux smartphones

Addiction aux smartphones et surchauffe de batterie

Addiction aux smartphones

L’utilisation des smartphones n’est pas aussi saine et sûre qu’elle paraît. Elle comporte des risques importants sur la santé et la sécurité. D’un côté, des voix autorisées et porteuses comme celles des actionnaires d’Apple se sont récemment faites entendre pour signaler l’effectivité de l’addiction chez les jeunes utilisateurs d’Iphone et la nécessité pour la marque à la pomme de combattre ce phénomène. De l’autre côté, en Suisse, une spectaculaire surchauffe de la batterie d’un Iphone, quoique manipulée par un professionnel, achève de convaincre les sceptiques sur les dangers liés à l’utilisation des smartphones.

De l’addiction aux smartphones

Bloomberg News, agence de presse américaine, révèle que des actionnaires de la marque à la pomme, soucieuse de l’avenir de leur entreprise, ont adressé, le 6 janvier 2018, un courrier au conseil d’administration dans lequel ils l’exhortent à prendre en compte la nécessité de lutter contre l’addiction à l’Iphone chez les plus jeunes.

Les auteurs du courrier à savoir les investisseurs Calstrs (caisses de retraite des enseignants californiens) et Jana Partners LLC qui pèsent ensemble pour 2 milliards de dollars d’actions, estiment qu’il y a suffisamment de preuves qui montrent que l’addiction à l’Iphone existe chez les plus jeunes et que cela a des « conséquences négatives involontaires » comme le manque de concentration à l’école, l’insomnie, la dépression et même les idées suicidaires. Pour eux, il vaut mieux éviter tout malaise sociétal en anticipant.

Dans un communiqué datant du 09 janvier 2018, les dirigeants de l’entreprise ont réïtéré leur intérêt pour le bien-être des enfants et expliqué qu’Apple travaille d’arrache-pied depuis 2008 non seulement pour les divertir mais aussi pour les protéger sur la base de l’expérience des Mac.

Grâce aux contrôles intuitifs intégrés à tous les systèmes d’exploitation iOS actuels, les parents ont la possibilité de restreindre l’accès à certains contenus (sites Web, chansons, films, applications, données cellulaires, livres, paramètres de mot de passe, ...) à leurs enfants. Apple dit prendre très au sérieux la protection des enfants et œuvrent inlassablement répondre, voire à dépasser, les attentes de ses utilisateurs.

Problèmes récurrents de batteries surchauffées

Des cas de défauts de batterie ont été signalé depuis plusieurs années. Par exemple :
• A Aix-en-Provence, Romain âgé de 17 ans, en 2009, a signalé avoir reçu un débris de l’écran de l’Iphone de sa petite amie dans l’œil après crépitement de l’appareil, une version que le service après vente (SAV) ne prendra pas au sérieux ;
• Le Samsung Galaxy Note 7 surchauffe à son tour, et ce, à plusieurs reprises ;
• Les modèles Iphone Plus et Iphone 7 qui utilisent des batteries lithium-ion comme le Galaxy Note connaîtront quasiment le même sort. Les faits sont désormais légion et la presse en fait largement l’écho.

Le mardi 9 janvier, un Apple Store, boutique de vente de produits de la firme de Cupertino, situé à Zurich, a été évacué en raison de la surchauffe spectaculaire de la batterie d’un Iphone.

De source policière, il y a eu un dégagement de fumé, un réparateur blessé et sept personnes qui ont reçu des soins médicaux mais dont l’état n’a pas nécessité d’hospitalisation. Apple doit maintenant, plus que jamais, faire face à ce problème récurrent de batterie qui chauffe, en plus de la « crise » des anciens terminaux volontairement ralentis.

Addiction, surchauffe voire explosion constituent de véritables risques à l’utilisation de smartphones. Vivement que les firmes se penchent résolument sur la situation afin d’améliorer l’expérience utilisateur.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.