Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Autisme
Lundi 4 mai 2015

Autisme : signes, symptômes, causes et traitement

Particulièrement handicapant avec des conséquences qui peuvent affecter la vie familiale, sociale et professionnelle, l’autisme est un trouble envahissant du développement. Cette pathologie a été décrite pour la première fois par le pédopsychiatre américaine d’origine autrichienne, Léo Kanner (1894-1981). Ce trouble permanent apparaît précocement au cours de l’enfance, affecte majoritairement les garçons, et persiste à l’âge adulte, interférant avec le développement et les apprentissages tout au long de la vie du sujet.

Considéré comme, un trouble du développement résultant d’un désordre au niveau du système nerveux central, l’autisme se manifeste par des anomalies dans la communication et les interactions sociales, par des intérêts restreints et des comportements répétitifs. Ce trouble aux origines multifactorielles, peut être traité par des thérapies qui visent à remédier ou à atténuer des symptômes spécifiques.

Les signes et les symptômes

Les signes et les symptômes de l’autisme sont, généralement, apparents à travers des difficultés au niveau de la communication, une altération qualitative des interactions sociales ainsi que des comportements, activités et intérêts restreints ou répétitifs. Le tableau clinique est, ainsi, marqué par des altérations dans divers domaines liés à la communication, aux interactions sociale et aux comportements ou activités.

  • Difficulté persistante au niveau de la communication

La communication verbale ou non verbale est affectée avec l’apparition de l’autisme. Cette altération qualitative de la communication se manifeste par des troubles du langage avec un grand nombre d’autistes qui ne parle pas ou accède au langage avec un retard et parle de manière étrange, le langage est marqué par une faible synchronisation. Ainsi, l’expression verbale est difficile, le langage est incorrect avec des difficultés langagières.

La modulation de la voix est particulière, l’intonation est étrange. Il éprouve des difficultés pour comprendre et utiliser les signaux et les codes sociaux, pour partager ses sentiments et ses pensées. La communication de l’autiste est caractérisée par une utilisation stéréotypée et répétitive du langage, ils répètent fréquemment la même phrase. L’expression gestuelle est déficitaire ou absente avec des mimiques peu expressives. Il éprouve des difficultés pour débuter ou soutenir une conversation.

  • Une altération qualitative des interactions sociales

Les anomalies au niveau de la relation sociale, s’expriment à travers un contact visuel fuyant, d’un évitement de contact physique avec une incapacité à interagir socialement. L’absence et le manque de réciprocité sociale, sont également marqués chez l’autiste. En plus du manque d’empathie, il ne répond pas aux gestes affectueux.

Il ne réagit pas, dans la plupart du temps, aux activités dans son environnement, aux sentiments et émotions d’autrui. Il ne parvient pas à comprendre les sentiments et les émotions des autres. La réactivité sociale et le sourire, sont rares. L’autiste a une préférence marquée pour les activités solitaires et ne participe pas spontanément aux activités de groupe. Il manifeste une indifférence marquée à l’égard des autres.

  • Les comportements, activités et intérêts restreints ou répétitifs

Les autistes manifestent des mouvements corporels stéréotypés, inhabituels et répétitifs avec une agitation rythmique des mains, le claquement des doigts. Il tord ses mains ou ses doigts, fait des grimaces et est préoccupé par un ou plusieurs centres d’intérêts. Il éprouve le besoin inflexible d’effectuer des actions ou des rituels non fonctionnels ou de répéter mot à mot des consignes données. Apparemment, il adhère de façon inflexible à des habitudes ou à des rituels non fonctionnels.

Causes

Les causes de l’autisme ne sont pas encore scientifiquement établies, mais des facteurs génétiques, environnementaux sont suspectés.

Diverses recherches et études ciblent une prédisposition génétique, mettant en cause plusieurs gènes ou des mutations. Des perturbations neurobiologiques, des problèmes de maturation au niveau du cerveau, des anomalies dans l’agencement des neurones au niveau du cortex, d’origine génétique, semblent évidentes dans le développement du trouble autistique.

Les facteurs incriminés au niveau de l’environnement sont essentiellement l’effet néfaste des toxines et l’exposition aux contaminants environnementaux qui influencent le développement précoce du cerveau. Ainsi, une série d’événement apparaissant, avant et après l’accouchement, a une forte implication ou interagit avec les facteurs génétiques. Il s’agit, notamment de la privation d’oxygène affectant le bébé lors de l’accouchement, des troubles respiratoires périnataux, du stress prénatal extrême, des maladies maternelles pendant la grossesse.

Traitement

Le traitement vise à améliorer les capacités d’adaptation et d’interactions de l’autiste avec les autres et l’environnement. Pour l’heure, la guérison de l’autisme n’est pas possible, mais les symptômes et les apprentissages peuvent être améliorés par le biais des stratégiques thérapeutiques visant à initier une prise en charge médicale, psychologique et éducative.

Les traitements pharmacologiques, essentiellement, symptomatiques visent à améliorer l’état de santé de l’autiste affecté par des troubles ou des pathologies. La mélatonine peut être préconisée en présence des troubles du sommeil. Des médicaments sont prescrits pour traiter, l’anxiété, la dépression, les troubles obsessionnels compulsifs et les troubles associés à l’autisme. Les antipsychotiques ou les anticonvulsivants sont administrés en vue de juguler les troubles de comportements.

La santé mentale des autistes est au cœur de la psychothérapie qui vise à modifier le comportement de l’autiste et à améliorer les capacités d’adaptation de celui vis-à-vis de son environnement familial et social. Des activités ludiques, verbales peuvent être entreprises dans le cadre de la prise en charge psychothérapeutique.

Les approches éducatives, avec pour objectif, l’autonomie de l’autiste, visent à améliorer les compétences d’apprentissage dans le milieu scolaire par la mise en œuvre des activités pédagogiques et rééducatives.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.