Être en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéPathologiePsychopathologieOnychophagie
Onychophagie
Lundi 4 mai 2015

L’onychophagie, la manie de se ronger les ongles

L’onychophagie qui fait partie des troubles du contrôle des impulsions, est l’attitude compulsive consistant à se ronger les ongles. Le patient se mord les ongles de façon compulsive, parfois, jusqu’au sang en causant, par ailleurs, la destruction de ses ongles. Cette mauvaise habitude est souvent associée à un stress ou à une certaine anxiété. Elle peut apparaître au cours de l’enfance ou un peu plus tard chez les adolescents ou les adultes.

Peu esthétique, cette tendance à se ronger les ongles, peut entraîner la perte totale de l’ongle, des hémorragies subunguéales. L’onychophagie peut s’estomper de façon spontanée. La persistance de ce trouble nécessite un traitement approprié.

Différentes formes d’onychophagie

Il existe trois degrés d’onychophagie :

  • L’onychophagie légère : elle consiste à se ronger simplement les ongles et n’entraîne pas de dommages. Le sujet parvient à résister à cette envie de se ronger les ongles qui n’est pas habituelle.
  • L’onychophagie modérée consiste à se ronger souvent les ongles. Quelquefois, le sujet ne parvient à résister à cette envie de mordre compulsivement ses ongles
  • L’onychophagie sévère : cette forme sévère consiste à se ronger sans cesse les ongles, parfois jusqu’à sang. Les ongles deviennent douloureux, avec des blessures plus ou moins graves et des infections. Le sujet ne parvient pas à résister à cette envie et à se débarrasser de cette manie.

Signes et symptômes

Les signes et les symptômes de l’onychophagie sont associés à une compulsion qui pousse un individu à se songer les ongles et parfois la peau entourant les ongles. Les manifestations de ce trouble du contrôle des impulsions, laissent apparaître des ongles très courts, des lésions cutanées, des blessures autour des ongles, des microlésions cutanées au niveau des phalanges.

Les bouts des ongles deviennent rouges et douloureux. La peau peut être endommagée autour des ongles et du bout des doigts avec des douleurs au niveau des doigts et autour des ongles rongés.

Le fait de se ronger les ongles et de les abîmer, peut également provoquer des sentiments de culpabilité, de honte, de mal-être en plus public ou dans le cercle familial.

Causes

De nombreux facteurs peuvent pousser des individus à se ronger compulsivement les ongles. Il s’agit notamment de l’ennui, de la solitude et des facteurs de stress ou d’anxiété. Ainsi, les personnes angoissées ou nerveuses, peuvent commencer à se ronger les doigts.

Les personnes qui ressentent un malaise physique ou psychologique, qui ont du mal à exprimer leur sentiment, peuvent manifester les symptômes de l’onychophagie. La peur de l’échec scolaire, la peur des examens, les mauvais traitements et les humiliations, sont également incriminées.

La tendance à se ronger continuellement les ongles, peut être le fait d’une imitation d’un membre de la famille (onychophagie d’imitation).

Traitement

Des solutions pratiques permettent de se défaire de ce trouble du contrôle des impulsions. Il s’agit, notamment, de pratiquer certaines activités physiques en vue d’évacuer le stress, de croquer un bonbon ou de mâcher du chewing-gum lorsque l’envie de se ronger les ongles est présente. L’application du vernis à ongles au goût très amer et le port de faux-ongles peuvent être initiée en vue de freiner l’envie de ronger les ongles.

Lorsque ces solutions ne sont pas couronnées de succès ou en présence d’une onychophagie sévère, une prise en charge psychothérapeutique est nécessaire. Elle vise à comprendre les raisons qui poussent le sujet à développer cette manie, à diagnostiquer la source du stress, à désapprendre l’habitude de se ronger les ongles. En ciblant de façon spécifique, les actions et les pensées liées à l’onychophagie, la thérapie cognitivo-comportementale s’avère bénéfique. Cette approche thérapeutique permet au sujet de prendre conscience de ses gestes et de mieux les contrôler.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.