Être en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéPathologiePsychopathologieBoulimie nerveuse
Boulimie nerveuse
Lundi 4 mai 2015

Boulimie nerveuse : suralimentation et purges

D’origine généralement psychologique, elle est caractérisée par une consommation, en une période de temps limitée, d’une quantité importante ou massive d’aliments, suivie de vomissements provoqués visant à éviter un gain de poids. Cette crise de suralimentation est associée à des efforts frénétiques ou des purges avec des préoccupations relatives au poids et à la forme corporelle sur fond de dégoût de soi.

La boulimie nerveuse est un trouble de la conduite alimentaire qui affecte autant les hommes que les femmes, mais majoritairement la gente féminine, avec des conséquences néfastes pour la santé physique et psychologique.

Ces crises qui surviennent de façon répétitive une à plusieurs fois par semaines ou par jour, traduisent un rapport pathologique avec la nourriture. Bien suivis, les soins médicaux et psychologiques permettent aux boulimiques de développer une relation plus saine avec les aliments.

Différents formes de boulimie nerveuse

La boulimie nerveuse surgit chez un sujet confronté à une grande souffrance psychologique et qui utilise ce comportement alimentaire déviant comme un moyen pour faire face à un stress émotionnel, pour apaiser, de façon transitoire, un mal-être.
Le recours ou non à un mécanisme d’évacuation permet de distinguer deux types de boulimie nerveuse :

  • soit le type avec purge ou la boulimie avec vomissement : le boulimique utilise des purgatifs ou des laxatifs, des diurétiques. Il a recours à des vomissements provoqués, à des lavements ou des mécanismes d’évacuation.
  • soit le type sans purge ou la boulimie sans vomissement : le boulimique n’utilise pas de façon abusive les laxatifs, les diurétiques, les lavements et ne cherche pas à évacuer la nourriture. Mais, il a recours à des comportements compensatoires inappropriés en jeûnant, en pratiquant de façon excessive des exercices physiques.

Signes et symptômes

Le tableau clinique est marqué par la survenue, de façon irrépressible ou récurrente, de crises de suralimentation au cours desquelles le boulimique absorbe, en un laps de temps, une quantité de nourriture impressionnante sans pouvoir s’arrêter, sans faim, ni plaisir. Cette frénésie alimentaire peut causer un inconfort physique ou une douleur abdominale.

Ce gavage ou cet épisode de perte de contrôle par rapport à la nourriture, est suivi d’une honte et d’un dégoût de soi. Avec la prise de conscience du caractère anormal de cette conduite alimentaire, cette crise suscite un sentiment de culpabilité et de dévalorisation qui peut provoquer des comportements inappropriés pour éliminer l’excès de calories ingérées.

Ainsi, après la crise de boulimie, le sujet se sent honteux et coupable avec une peur accablante et pathologique de prendre du poids. Le recours aux purgatifs constitue, ainsi, un moyen inadéquat pour faire face à cette peur. Il va provoquer des vomissements, utiliser de façon abusive des laxatifs, des diurétiques, des lavements, en vue de purger la nourriture et de perdre du poids. La pratique d’activité sportive intense est également liée à cette peur de grossir.

Il est, ainsi, envahi par une peur intense de perdre le contrôle de poids et une préoccupation constante relative au poids et à l’apparence corporelle.

Causes

La boulimie nerveuse peut résulter d’une combinaison de facteurs d’ordre environnemental et psychologique.

Ce trouble peut provenir des pressions environnementales ou culturelles qui idéalisent constamment la minceur et la silhouette parfaite. Cette pression sociale peut pousser certains sujets à suivre des régimes alimentaires ou à adopter des comportements boulimiques. Certaines attitudes familiales et l’influence familiale en relation avec l’image corporelle, le poids, l’alimentation sont, également, incriminées.

Sur le plan psychologique, une mauvaise estime de soi ou une estime dépendante du regard des autres et la dépression, favorisent la vulnérabilité psychologique qui prédispose certains sujets à la boulimie. Ce trouble est, parfois, lié à une impulsivité, une instabilité émotionnelle ou un trouble de contrôle des impulsions.

Les troubles affectifs, les problèmes de contrôle du comportement et un manque de confiance en soi, sont des facteurs qui peuvent accentuer les crises de boulimie. Le conformisme et les expériences stressantes ou traumatisantes de la vie, jouent également un rôle dans le développement de ce trouble alimentaire

Traitement

Le traitement de la boulimie nerveuse implique une prise en charge pluridisciplinaire. Les approches médicales, psychologiques et diététiques peuvent être, ainsi, bénéfiques au sujet boulimique.

En présence d’une dépression ou d’une anxiété associée à la boulimie ; des médicaments, notamment des antidépresseurs ou des anxiolytiques peuvent être administrés au sujet boulimique. Ils permettent de réduire les épisodes de crises boulimiques et de purge, de soulager les symptômes associés au trouble alimentaire.

La psychothérapie vise à changer le comportement et à traiter les attitudes les plus profondes qui provoquent ces crises boulimiques et les comportements compensatoires. La thérapie cognitivo-comportementale est couramment utilisée, avec des objectifs bien spécifiques. Il s’agit de la modification des pensées négatives relatives au poids, au corps et à la perception de soi dans le but de réduire les préoccupations liées au poids corporel et à la forme et d’élaborer des stratégies visant à acquérir des compétences appropriées d’adaptation pour éviter des éventuelles rechutes.

Les rénutrition, le réapprentissage d’une alimentation régulière et équilibrée, sont entre autres, les objectifs d’une prise en charge diététique. Cette éducation alimentaire auprès des sujets boulimiques, vise à prescrire un régime adapté, éviter les régimes malsains et à normaliser le rapport avec la nourriture.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.