Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéTraitementsMédicamentsAntihémorroïdaires à usage topique
Antihémorroïdaires à usage topique
Lundi 25 août 2014

Les antihémorroïdaires à usage topique

Lorsque des tissus se situant dans la paroi du rectum et de l’anus se gonflent, s’affaiblissent et se libèrent des structures qui les soutiennent, les crises d'hémorroïdes apparaissent. Une pression constante ou répétée exercée sur les veines rectales ou anales est à la base de cette situation, un dysfonctionnement du flux veineux est véritablement à l’origine des hémorroïdes. Pour y remédier, l’usage des veinotoniques est préconisé.

Divers médicaments antihémorroïdaires topiques (utilisés par voie locale) sont fréquemment prescrits.

Cirkan à la prednacinolone

Le traitement symptomatique du prurit, des douleurs et des sensations congestives survenant à la suite des poussées hémorroïdaires peut se faire avec Cirkan à la prednacinolone. Ce médicament est aussi indiqué dans le traitement de plusieurs affections anales. Cirkan à la prednacinolone se présente en suppositoires d’aspect beige. Il est recommandé au patient d’en prendre 2 par jour. Ce médicament associe plusieurs principes actifs comme le corticoïde anti-inflammatoire désonide et l’anesthésique lidocaïne.

Deliproct

Avec Deliproct, on peut soulager les manifestations douloureuses et prurigineuses anales, surtout dans le cadre des crises hémorroïdaires. Deliproct est un médicament en suppositoire fabriqué avec un corticoïde appelé prednisolone. Son activité est complétée par l’action d’un anesthésique local du genre amide, à savoir le chlorhydrate de Cinchocaïne. Il est recommandé au patient de prendre 1 suppositoire de Deliproct par jour. Mais si la crise est particulièrement aiguë, celui-ci peut se traiter avec 2 ou 3 suppositoires par jour.

Phlebocreme

On trouve des veinotoniques en crème dont l’application se fait au niveau de la zone touchée par les hémorroïdes. Phlebocreme fait partie de ce genre de médicaments et est indiqué pour le traitement symptomatique de la crise hémorroïdaire marquée par des manifestations douloureuses et prurigineuses.

Ce produit pharmaceutique, appartenant à la classe topique en proctologie, contient de la benzocaïne, une substance agissant en tant qu’anesthésique local. Il est en outre composé de l’anti-inflammatoire enoxolone, de l’antiseptique bromure de dodéclonium et du vasculoprotecteur esculoside. Pour un traitement avec Phlebocreme, le patient est invité à faire 2 ou 3 applications par jour.

Titanoreine lidocaine

Titanoreine lidocaine est une crème dont l’utilisation est non soumise à une prescription médicale. Le produit est indiqué dans le traitement symptomatique des prurits, douleurs et sensations congestives provenant des poussées hémorroïdaires. Plusieurs autres affections anales peuvent également être traitées avec Titanoreine lidocaine. Il est possible pour le patient de faire 1 à plusieurs applications du médicament par jour.

Titanoreine lidocaine est un antihémorroïdaire aux vertus cicatrisantes. Il agit en outre comme mucoprotecteur et lubrifie la muqueuse anorectale. Le médicament permet également de se mettre à l’abri des agressions mécaniques et chimiques engendrées par les contacts stercoraux. Il est composé de carraghénate, un extrait d’algues rhodophycées qui fournit un mucilage colloïdal en milieu humide.

En outre, cette substance assure le contact entre la muqueuse et d’autres composants topiques inertes et protecteurs. La crème est par ailleurs faite avec de la lidocaïne, un anesthésique de contact qui produit rapidement une analgésie pouvant durer plus de 3 heures de temps chez certains patients.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.