Être en bonne santé, c’est une grâce de Dieu !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéTraitementsMédicamentsSomnifères de dernière génération

Les somnifères de dernière génération

Somnifères de dernière génération

Les somnifères de dernière génération sont aujourd’hui les plus prescrits parmi les somnifères. Même s’ils sont proches des benzodiazépines, ces médicaments ont un effet moins généralisé dans le cerveau et se concentrent principalement sur la zone qui contrôle le sommeil.

Les somnifères de dernière génération ont l’avantage de favoriser un sommeil de qualité, de créer moins de dépendance et de perturber moins l’état d’éveil le jour. Plusieurs de ces médicaments sont du genre Zolpidem ou Zopiclone.

Stilnox

Zolpidem est un dérivé de la famille des imidazopyridines dont l’action hypnotique est rapide et de courte durée, ce qui a l’avantage de réduire ses effets de somnolence le jour. C’est à partir de cette molécule que Stilnox a été fabriqué. Ce somnifère, se présentant en comprimé bâtonnet et pelliculé sécable de couleur blanc, est indiqué dans le traitement des troubles sévères du sommeil issus de l’insomnie transitoire ou de l’insomnie occasionnelle.

Chez l’adulte, la posologie habituelle de Stilnox est de 1 comprimé dosé à 10 mg par jour. L’action de ce somnifère étant rapide, il est recommandé que les prises se fassent juste avant d’aller se coucher. Au cas où le sujet âgé ou fragilisé montre une sensibilité au zolpidem, celui doit prendre la moitié du comprimé. Cette indication est également à suivre par les patients présentant une insuffisance hépatique.

Zolpidem Sandoz

Comme son nom l’indique, Zolpidem Sandoz est fabriqué avec la molécule zolpidem. Ce somnifère, élaboré en comprimé pelliculé oblong et sécable de couleur blanc, permet de traiter les troubles sévères du sommeil apparaissant dans le cadre d’une insomnie transitoire ou occasionnelle. La posologie usuelle de Zolpidem Sandoz est d’un comprimé de 10 mg par jour.

Ce médicament est réservé à l’adulte et les prises doivent se faire le soir, quelques instants avant d’aller dormir. Si le patient souffre d’une insuffisance hépatique, il doit réduire la posologie de moitié. La durée du traitement est de 2 à 5 jours pour les insomnies occasionnelles et de 2 à 3 semaines pour les insomnies transitoires. Zolpidem Sandoz n’est pas recommandé à l’enfant. Il est en outre bon de savoir que ce médicament peut être prescrit de façon continue ou à la demande, en fonction de la symptomatologie du sujet.

Imovane

Dérivée de la famille des cyclopyrrolones, la molécule zopiclone a le pouvoir de provoquer un endormissement rapide. Celle-ci a permis de fabriquer Imovane, un somnifère indiqué dans le traitement de l’insomnie occasionnelle et de l’insomnie transitoire. Ce médicament est en comprimé pelliculé rond blanc et est réservé à l’adulte. Le dosage usuel d’Imovane est de 7,5 mg par jour pour les adultes de moins de 65 ans. Pour les plus de 65 ans, la recommandation est de prendre 3,75 mg par jour.

Il est toutefois possible qu’à titre exceptionnel, les plus de 65 ans soient traités à partir d’un dosage journalier de 7,5 mg. La prise du somnifère est conseillée le soir avant d’aller au lit. Pour les insuffisants hépatiques et les insuffisants rénaux, la posologie à suivre est de 3,75 mg par jour. La durée du traitement est de 2 à 5 jours lorsqu’il s’agit d’une insomnie occasionnelle et de 2 à 3 semaines pour une insomnie transitoire. Un prolongement des prises est toutefois possible dans certains cas et nécessite des évaluations de l’état du patient minutieusement effectuées par le corps médical.

Zopiclone Zentiva

Zopiclone Zentiva est un médicament également indiqué dans le traitement de l’insomnie occasionnelle et de l’insomnie transitoire. Il est réservé aux adultes et ceux de moins de 65 ans doivent respecter la posologie de 7,5 mg par jour. Quant aux plus de 65 ans, ils doivent se limiter à 3,75 mg par jour même si exceptionnellement, ils peuvent se traiter avec 7,5 mg du médicament par jour.

En cas d’insomnie occasionnelle, la durée de traitement doit être de 2 à 5 jours tandis qu’il faut qu’elle soit de 2 à 3 semaines s’il s’agit d’une insomnie transitoire. Cependant après des évaluations précises et soutenues sur l’état du patient, un prolongement de la durée du traitement peut être indispensable.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.