Être en bonne santé, c’est une grâce !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéTraitementsMédicamentsAntimigraineux
Antimigraineux

Les antimigraineux

Les antimigraineux sont des médicaments destinés à combattre la migraine et qui agissent comme des vasoconstricteurs cérébraux. Avec ces produits, le soulagement de la migraine prend deux aspects. On distingue le traitement des crises douloureuses et le traitement de fond, de la migraine qui vise à empêcher ou à espacer le retour des crises. Et pour chaque aspect, des médicaments spécifiques ont été prévus.

Si le paracétamol, à l’instar de certains composés, est efficace dans le traitement symptomatique de la migraine, le propranolol s’avère très utile, à l’image d’autres molécules, dans la lutte contre les crises migraineuses.

Traitement de la crise de migraine

Divers types d’antimigraineux peuvent permettre de traiter efficacement les crises de migraines. On les distingue par les substances actives à partir desquelles ils sont élaborés.

Le paracétamol

Également appelé acétaminophène, le paracétamol est la substance active de plusieurs médicaments appartenant à la classe des antalgiques antipyrétiques non salicylés. Le paracétamol apporte un bénéfice thérapeutique satisfaisant dans le traitement symptomatique de la fièvre et de diverses douleurs d’intensité faible à modérée. Les médicaments qui en contiennent peuvent être utilisés seuls ou en association à d’autres analgésiques.

Contrairement à d’autres antimigraineux, le paracétamol n’a pas de propriétés anti-inflammatoires et son action ne se répand pas sur l’agrégation plaquettaire. Le terme « paracétamol » est issu de la contraction de « para-acétyl-amino-phénol ».

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)

Les AINS sont des médicaments connus pour leurs propriétés antipyrétiques, analgésiques et anti-inflammatoires. Ils mettent fin à la douleur et réduisent la fièvre et l’inflammation. La qualification « non stéroïdien » vient de la nécessité de les différencier des glucocorticoïdes qui ont également une action anti-inflammatoire. L’aspirine et l’ibuprofène sont les plus connus des AINS.

Les dérivés de l’ergot de seigle

Les dérivés de l’ergot de seigle sont des molécules utilisées dans le traitement des crises de migraine lorsque d’autres médicaments de première intention, comme ceux contenant du paracétamol ou de l’aspirine, se sont montrés inefficaces. La structure de base de ces molécules est l’ergoline. Même si les médicaments contenant des dérivés de l’ergot de seigle sont efficaces, il faut toutefois s’attendre à des effets secondaires récurrents comme des nausées, des vomissements et une vasoconstriction. En outre en cas de surdosage, le patient peut souffrir d’ergotisme.

Les triptans

On parvient à faire un traitement des crises aiguës de migraine par les triptans. La prise de ce genre de médicament peut intervenir aussi dans le cadre du traitement des algies vasculaires de la face. L’administration des triptans se fait de diverses manières. En effet, on peut les utiliser par voie orale, nasale et également en injection sous-cutanée. Concernant l’injection sous-cutanée, elle intervient généralement dans le traitement des formes sévères de migraine. Le patient doit dans ce cas être toujours en position allongée afin de réduire les risques d’hypotension orthostatique.

Traitement de fond de la migraine

Il s’applique en général aux personnes sujettes à des crises fréquentes – plus d’une crise par semaine par exemple –, ainsi qu’à celles dont les crises sont de haute intensité et capables ainsi de gêner leur vie quotidienne. On met fin au traitement de fond lorsque les crises commencent à s’espacer. Pour cela, les posologies doivent progressivement être réduites.

Plusieurs genres de médicaments sont utilisés pour ce traitement de fond dont particulièrement les bêta-bloquants. Il faut dire qu’à l’origine, les bêta-bloquants sont des produits de cardiologie. Mais leur action de blocage des médiateurs du système adrénergique, dont l’adrénaline, leur permet d’être efficaces dans le traitement de fond des migraines. Le propranolol en est un exemple. Il s’agit d’un bêta-bloquant sélectif que les chirurgiens prennent souvent pour éviter les tremblements lors des opérations.

Le propranolol, en plus de traiter en profondeur les migraines, combat en outre efficacement les céphalées de tension et les algies vasculaires de la face. On note aussi l’action positive du métoprolol, une autre molécule aux propriétés bêta-bloquantes sur le système cardiovasculaire. L’aténolol et le nadolol sont d’autres substances bêta-bloquants aux effets positifs dans le traitement de fond de la migraine.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.