Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéTraitementsMédicamentsAntimigraineux à base de paracétamol
Antimigraineux à base de paracétamol
Lundi 25 août 2014

Les antimigraineux à base de paracétamol

Les antimigraineux à base de paracétamol sont régulièrement prescrits aux personnes souffrant d’une douleur légère à modérée. On note que plusieurs de ces médicaments sont vendus sans ordonnance et leur action thérapeutique est généralement acquise après 30 à 60 minutes. Les antimigraineux à base de paracétamol sont disponibles sous plusieurs formes. On trouve en effet ces produits en suppositoire, en gélule ou comprimé, en comprimé à sucer, en sachet ou en comprimé effervescent.

Il est très souvent recommandé de ne pas pendre ces médicaments en cas de maladie grave du foie. Lucarne sur quelques exemples d’antimigraineux à base de paracétamol.

Algotropyl suppositoire

Dans le cadre du traitement symptomatique de l’hypersécrétion nasale survenant au cours des affections rhinopharyngées marquées par des maux de tête et des fièvres, les suppositoires Algotropyl peuvent être pris. Ils sont cependant réservés à l’enfant dont le poids est compris entre 13 et 16 kg, soit à peu près entre 2 et 5 ans. Les suppositoires Algotropyl ne sont pas soumis à une prescription médicale.

Pour le traitement, il faut prendre 1 suppositoire dosé à 200 mg et renouveler la prise en cas de besoin après 6 heures. On ne doit cependant pas dépasser 4 suppositoires par jour. Une autre alternative thérapeutique doit être recherchée si le patient souffre de diarrhée. Il faut par ailleurs veiller à ce que ce traitement par voie rectale soit le plus court possible.

Codoliprane

Élabore en comprimé sécable, Codoliprane est un antimigraineux à base de paracétamol indiqué dans le traitement symptomatique des douleurs d’intensité modérée à intense. C’est à partir de 15 ans qu’on peut prendre ce produit pharmaceutique. Le patient doit respecter la posologie d’1 comprimé par jour, à renouveler en cas de nécessité au bout de 6 heures.

Si son médecin le juge bon, le malade peut prendre 2 comprimés de Codoliprane lorsque la douleur s’avère particulièrement tenace. Mais il ne faut pas dépasser 6 comprimés par jour. Il est conseillé au patient d’avaler les comprimés tels qu’ils sont avec un grand verre d’eau. Si le sujet présente une insuffisance rénale sévère, il est nécessaire que celui-ci respecte un intervalle minimum de 8 heures entre 2 prises consécutives.

Novacetol

Novacetol est un antimigraineux à base de paracétamol destiné à traiter les affections douloureuses et également les affections fébriles. Le médicament est élaboré en comprimé de couleur blanc. Il est recommandé au patient d’en prendre 1 à 6 en fonction de l’intensité de la douleur. Les prises doivent être espacées de 6 heures et le malade peut prendre 2 comprimés en même temps, en cas de douleur intense. En général, l’état de santé du patient s’améliore dans l’heure qui suit les prises. Le sujet atteint d’une insuffisance rénale doit espacer les prises de 8 heures minimum.

Ixprim

Ixprim est un comprimé effervescent indiqué dans le traitement symptomatique des douleurs modérées à intenses. L’utilisation de ce médicament intervient quand l’association de paracétamol et de tramadol est nécessaire pour venir à bout des douleurs migraineuses. L’administration d’Ixprim est possible à partir de 12 ans.

La dose à suivre est à adapter à chaque patient en tenant compte de l’intensité de la douleur et de la sensibilité de celui-ci. Il est nécessaire d’espacer les prises de 6 heures. L’usage de ce médicament est déconseillé aux sujets présentant une insuffisance rénale – du fait de la présence de tramadol –, ainsi qu’en cas d’insuffisance hépatique.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.