Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Menthe
Dimanche 22 mai 2016

Menthe : composition, vertus, emploi et risques

La menthe est l’une des plantes médicinales les plus utilisées à travers le monde. Elle est connue depuis des milliers d’années. Elle faisait déjà partie de la médecine traditionnelle depuis l’Égypte ancienne et la Grèce antique pour soulager divers maux.

Scientifiquement désignée Mentha, la menthe est une plante aromatique appartenant à la famille des lamiacées. Utilisée sous diverses formes, la menthe fait partie intégrante de la phytothérapie du fait de ses nombreuses propriétés. La variété la plus souvent utilisée est la menthe poivrée.

Composition

Le principal principe actif de la menthe est le menthol de formule brute C10H20O. C’est lui qui donne à la menthe son effet de fraicheur. Il a aussi des propriétés anti-inflammatoires, anesthésiques, antibactériennes, antioxydantes et antivirales.

La menthe est aussi riche en fer, en flavonoïdes (antioxydants), en acides (caféique, romarinique, férulique, fumarique), en phénol et en vitamine C.

Vertus

La consommation de la menthe permet une meilleure digestion. En outre, il soulage plusieurs troubles digestifs (ballonnements, flatulences). C’est aussi un bon remède pour calmer les nausées.

L’huile essentielle de menthe du fait de ses propriétés anti-inflammatoires soulage tout type de douleurs (traumatismes, douleurs dentaires). Elle permet aussi de lutter contre la mauvaise haleine.

Une consommation quotidienne de menthe permet de prévenir les carences en fer. En outre, son utilisation apaise les démangeaisons provoquées par des affections dermatologiques (urticaire, zona, psoriasis).

De plus du fait de ses vertus analgésiques, la menthe permet de lutter contre les céphalées. Puissant décongestionnant, la menthe permet de dégager les voies respiratoires en cas de sinusite ou rhume.

Différentes études menées sur la menthe lui attribuent des propriétés anti-cancer et sa consommation quotidienne permettrait de réduire la survenue de pathologies cardiovasculaires.

Mode d’emploi

Les feuilles de menthe peuvent être intégrées directement dans les différents plats.
Pour faciliter la digestion, faire une infusion à base de feuilles fraiches de menthe. Boire une tasse de cette infusion de préférence après le repas. Cette même préparation peut être utilisée en cas de nausée. Pour stopper les coliques, mélanger deux gouttes essentielles de menthe à une cuillère à café de miel et boire le tout.

Contre les douleurs articulaires, masser la zone douloureuse avec un mélange d’huile végétale et une à trois gouttes d’huile essentielle de menthe.

Pour soulager les douleurs intestinales, préparer une infusion en prenant deux cuillères à café de feuilles de menthe (fraiches ou séchées) dans une tasse d’eau chaude. Laisser infuser une dizaine de minutes puis filtrer avant consommation.

Contre les douleurs dentaires, appliquer un coton-tige préalablement imbibé d’une goutte d’huile essentielle de menthe au niveau de la dent douloureuse.

Contre les démangeaisons, ajouter une à deux gouttes d’huile essentielle de menthe à la crème de traitement avant application sur la peau.

Pour désencombrer les voies respiratoires, verser quelques gouttes d’huile essentielle de menthe dans un récipient contenant de l’eau bouillante. Puis inhaler les vapeurs pendant une dizaine de minutes. Il est conseillé de se protéger les yeux pendant l’opération.

Un massage à partir d’un mélange de quelques gouttes d’huile essentielle de menthe et d’huile essentielle végétale permet de soulager les jambes lourdes. Toujours masser les jambes du bas vers le haut.

Risques et mise en garde

L’huile essentielle de menthe peut se révéler toxique pour les jeunes enfants. Son usage à l’état pur est déconseillé, il faut toujours la diluer avant utilisation. Elle est contre indiquée chez la femme enceinte ou allaitante et chez les personnes âgées.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.