Être en bonne santé, c’est une grâce de Dieu !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Tamarin : composition, vertus et emploi

Tamarin

Encore appelé dattier d’Inde, le tamarin est une plante aux vertus thérapeutiques bien connues de la médecine traditionnelle chinoise et ayurvédique. Généralement utilisé pour soulager les troubles digestifs, le tamarin est aussi indiqué dans le traitement de multiples pathologies.

Fruit du tamarinier, le tamarin (Tamarindus indica) est très consommé dans les régions tropicales (Antilles, Afrique, Inde). Généralement utilisé pour sa saveur, ce fruit a aussi de nombreuses vertus médicinales. Pour bénéficier des bienfaits de ce fruit, il est important d’en connaitre la composition ainsi que ses propriétés thérapeutiques.

Composition

On retrouve essentiellement dans le tamarin des vitamines (B1, B2, B11, C), des minéraux (fer, calcium, potassium, sodium, phosphore), de la pectine, du limonène, du géraniol, de l’acide tartrique, du biartrate de potassium ainsi que du tanin.

Indications thérapeutiques

Le tamarin facilite la digestion tout en facilitant le transit. En outre, il est efficace dans le traitement des troubles digestifs (diarrhées, ballonnements). De plus, la consommation de tamarin permet de lutter contre les infections des voies urinaires (cystites).

Le tamarin a également un effet expectorant. Il convient donc pour le traitement de certains troubles respiratoires comme la bronchite.

Le tamarin est aussi un puissant bactéricide et antifongique. Il peut intervenir dans le traitement d’affections cutanées et en plus il facilite la cicatrisation. La consommation de jus de tamarin permet de réduire les nausées et les vomissements chez la femme enceinte.

En outre, il peut se révéler utile lors des poussées dentaires chez le nourrisson et pour traiter certaines affections comme les gingivites et les aphtes.

Le tamarin peut aussi être utilisé pour traiter les conjonctivites et faire baisser la fièvre. Sa consommation est aussi bénéfique pour les personnes atteintes d’hypertension artérielle ou de coliques biliaires.

Les feuilles de tamarins permettraient de faire baisser le taux de glucose sanguin et celui du mauvais cholestérol.

De nombreuses recherches sont menées sur cette plante quant à son action sur les cellules cancéreuses. En effet sa consommation participerait à la prévention et au traitement du cancer du pancréas.

Mode d’emploi

On peut réaliser diverses préparations à partir du tamarin. On le retrouve le plus souvent sous forme de sirop, de tisane et de gélules.

On peut utiliser la pulpe fraiche de tamarin pour préparer une tisane. Pour la réaliser, mettre environ 20g de pulpe dans un litre d’eau et porter le tout à ébullition. Ensuite tamiser et boire deux à trois tasses de cette préparation par jour.

Il est possible de préparer une décoction à partir de l’écorce du tamarinier. Pour la réaliser, mettre un morceau d’écorce dans un litre d’eau et porter à ébullition pendant une trentaine de minutes. Ensuite, laisser macérer pendant deux heures. Cette solution peut être utilisée en bain de bouche pour soulager les aphtes et les gingivites, appliquée directement sur la peau contre les affections cutanées et en usage interne pour stopper les diarrhées (deux verres par jour).

Risques et mise en garde

Même s’il n’y a pas de précautions particulières et de contre-indications quant à la consommation de tamarin, il est important de respecter les doses indiquées. En effet, une consommation excessive de tamarin peut entrainer des troubles du transit. Quant à son usage chez la femme enceinte et chez l’enfant, il est recommandé de demander l’avis préalable d’un spécialiste.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.