Être en bonne santé, c’est une grâce de Dieu !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Acérola : Composition, vertus, emploi et risques

Acérola

L’acérola encore appelé cerisier des Barbades est une plante d’Amérique du Sud appartenant à la famille des Malpighiacées. Cette plante hautement riche en vitamine C, était déjà utilisée dans la médecine traditionnelle indienne pour le traitement des troubles digestifs.

Scientifiquement désigné Malpighia glabra, l’acérola ou encore cerise des Antilles, est un fruit comestible issu d’un arbuste sauvage portant le même nom. Déjà consommé par les Indiens d’Amazonie pour ses vertus curatives, l’acérola se fit rapidement remarquer par les conquistadors qui lui trouvèrent des propriétés anti-scorbut du fait de sa forte concentration en vitamine C.

Composition

L’acérola est une source importante en vitamine C. Elle fait partie des fruits les plus riches en vitamine C. Ce fruit contient aussi plusieurs autres vitamines (A, B1, B5, B6) et de nombreux minéraux (fer, calcium, phosphore, potassium, magnésium) nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme. On retrouve également dans ce fruit des bêta-carotènes et des flavonoïdes.

Vertus

L’acérola est un excellent tonifiant. Elle lutte efficacement contre la fatigue, le stress et le surmenage. Elle aide au renforcement du système immunitaire. Sa consommation permet la prévention des maladies hivernales.

Ce fruit permet de lutter contre le vieillissement prématuré des cellules grâce à ses composants antioxydants. En outre, il facilite l’assimilation de certains minéraux comme le fer par l’organisme. La pluralité de minéraux présents dans le fruit de l’acérola fait de lui un bon reminéralisant, idéal pour booster l’organisme et prévenir les carences.

Il a aussi un effet purifiant, en effet il favorise l’élimination des toxines par l’organisme. Des études menées sur ce fruit ont montré qu’il pourrait permettre de réduire le taux de mauvais cholestérol dans le sang.

L’acérola stimule l’appétit et facilite la prise de poids chez les personnes convalescentes. Il aide au renforcement du cartilage et la solidité des os. Il peut être utilisé comme complément alimentaire pour les personnes atteintes d’anémie. De plus chez les personnes diabétiques ou atteintes d’hypercholestérolémie, une consommation quotidienne d’acérola permet de maintenir le taux de sucre sanguin ainsi que de cholestérol à un niveau acceptable.

Il soulage aussi certains troubles digestifs (diarrhées, constipations) et hépatiques. C’est aussi un anti-inflammatoire qui soulage efficacement la douleur et accélère le processus de cicatrisation des plaies.

Mode d’emploi

C’est le fruit de l’acérola qui est consommé. On le trouve sur le marché généralement sous forme de jus dilué, de poudre ou sous forme de comprimés. Pour augmenter ses effets, il est possible de l’associer avec d’autres plantes médicinales comme le Ginseng, le gingembre ou le curcuma.

Même si aucun effet secondaire n’a été rapporté il est recommandé de ne pas consommer plus d’un gramme de pulpe de fruit par jour.

Risques et mise en garde

La consommation excessive de vitamine C peut perturber la digestion et entrainer des troubles comme des diarrhées, des nausées ou des vomissements. L’acérola est déconseillé aux personnes souffrant de goutte ou ayant des antécédents de calculs rénaux. En effet, ce fruit peut entrainer l’augmentation du taux d’acide urique et accélérer la formation des calculs. Sa consommation ne doit pas se faire simultanément avec certains médicaments comme les antiplaquettaires et les anticoagulants.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.