Être en bonne santé, c’est une grâce de Dieu !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Oignon : composition, vertus, emploi et risques

Oignon

Cultivé depuis plus de 5000 ans pour sa pulpe et ses feuilles, l’oignon a rapidement conquis le monde du fait de ses vertus nutritionnelles et médicinales. Cette plante de la famille des liliacées est considérée comme un alicament.

Encore appelé Allium cepa, l’oignon est réputé depuis des milliers d’années pour son action sur la santé et surtout son spectre d’action assez large. Cette réputation repose sur sa richesse en antioxydants qui fait de l’oignon un allié de choix contre diverses pathologies.

Composition

L’oignon contient de l’eau, des fibres, des glucides, des protides, des lipides, une grande variété de vitamines (1, B1, B2, B3, B5, B6, B9, C), des minéraux et des oligoéléments (sodium, potassium, iode, silice, phosphate, manganèse).

L’oignon est aussi riche en flavonoïdes, en composés sulfurés et en saponines. Ces composés ont un effet antioxydant et permettraient de réduire le risque de survenue de pathologies cardiovasculaires et certains cancers.

Indications thérapeutiques

L’oignon est un excellent fortifiant naturel, il participe au bon fonctionnement du foie, du pancréas, et de l’intestin. Sa consommation est donc bénéfique aux personnes ayant une digestion lente. Sa richesse en antioxydants fait de lui un bon allié contre le vieillissement prématuré des cellules.

En plus, l’oignon participe à une meilleure circulation sanguine et il permettrait de faire baisser le taux de mauvais cholestérol du fait des omégas 3 qu’il contient. La consommation d’oignon est aussi bénéfique pour le cœur et les artères et il participe à la prévention des pathologies cardiovasculaires.

En outre cette plante du fait de sa richesse en fibres réduit la sensation de faim. C’est donc un excellent coupe-faim. À cela j’ajoute son effet diurétique, sa consommation facilite l’élimination de l’eau et des toxines.

Cette plante serait également un puissant antibactérien et anti-inflammatoire. Il est possible de l’utiliser pour le traitement des furoncles, otites, pour soulager les piqures d’insectes et calmer les maux de gorge.

La consommation quotidienne d’oignon permettrait également de prévenir l’apparition de certains cancers (estomac, prostate). En outre des études réalisées sur l’oignon ont montré qu’il ralentirait la prolifération des cellules cancéreuse.

Selon certaines études l’oignon aiderait à réduire le taux de triglycérides dans le sang et stimulerait le fonctionnement du pancréas. Cela permettrait de réduire le taux de sucre sanguin et aider l’organisme à réguler le taux de glucose. Ce qui fait de l’oignon un bon remède pour les diabétiques.

Mode d’emploi

Pour bénéficier des bienfaits de l’oignon, il est conseillé de l’intégrer aux différents plats et de le consommer avec d’autres fruits et légumes riches en antioxydants. Il peut se consommer cru ou cuit. Mais il est préférable de le consommer cru, car la majeure partie de ses principes actifs est perdue à la suite de la cuisson. Contre les piqures d’insectes, frotter simplement une rondelle d’oignon crue sur la zone touchée.

Risques et mise en garde

La consommation d’oignon peut provoquer des problèmes de digestion tels que les ballonnements, les douleurs abdominales et les flatulences. La consommation d’oignon cru à tendance à donner une mauvaise haleine. Pour contrer cet effet, il est conseillé de mâcher un peu de persil après avoir mangé de l’oignon.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.