Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Onagre
Mardi 2 août 2016

Onagre : composition, vertus, emploi

Encore appelée belle-de-nuit ou herbe aux ânes, l’onagre est originaire d’Amérique du Nord. Elle est essentiellement cultivée pour ses graines dont on extrait une huile aux multiples vertus thérapeutiques (antioxydantes, antispasmodiques, hydratantes, anti-inflammatoire).

Appartenant à la famille des onagracées, l’onagre était utilisée depuis longtemps par les Amérindiens pour traiter les abcès et calmer les douleurs gastriques. Cette plante herbacée est beaucoup appréciée pour l’huile extraite de ses graines. Cette huile contient une quantité importante de principes actifs qui agissent en synergie pour le bien-être de l’organisme.

Composition

Les graines d’onagre contiennent une grande quantité d’acides gras essentiels, de minéraux, de mucilages, de tanins (vasoconstricteurs, antiseptique, anti-diarrhéiques), de polyphénols (antioxydants, anti-inflammatoires), de l’acide gamma linolénique, de l’acide palmitique, des protéines ainsi que des flavonoïdes.

Vertus et bienfaits

Les feuilles ainsi que la tige d’onagre peuvent être utilisées pour soigner le rhume ainsi que la coqueluche.

L’huile d’onagre est très bénéfique pour la peau. En effet, les substances contenues dans cette plante hydratent et ralentissent le vieillissement cellulaire (effet antioxydant).

De plus, cette huile peut être utilisée pour traiter plusieurs affections de la peau comme l’eczéma ou le psoriasis.

Appliquée sur les articulations, cette huile permet également d’atténuer les douleurs provoquées par les rhumatismes.

Consommée régulièrement, l’huile d’onagre permet de réduire le taux de mauvais cholestérol dans le sang et aide aussi à réduire le risque d’apparition de pathologies cardiovasculaires du fait de ses propriétés anticoagulantes.

L’huile d’onagre est aussi efficace pour traiter les troubles menstruels ainsi que ceux survenant au cours de la ménopause.

Par ailleurs, cette huile nourrit et renforce les cheveux ainsi que les ongles et permet de traiter certains troubles digestifs.

Utilisations

En phytothérapie, ce sont les graines d’onagre qui sont le plus souvent utilisées. Néanmoins, toutes les parties de la plante peuvent servir à préparer des remèdes. La racine de cette plante peut même être consommée comme aliment.

Contre les troubles digestifs et pour traiter le rhume, laisser infuser une cuillère à café d’un mélange de feuilles et de tiges d’onagre séchées et finement hachées dans 250 ml d’eau chaude.

La dose quotidienne d’huile d’onagre doit être comprise entre trois et six grammes. Contre les désagréments causés par le syndrome prémenstruel, il est recommandé de prendre l’onagre en cure pendant la deuxième moitié du cycle.

Appliquée en cataplasme, l’huile d’onagre est très efficace contre les douleurs articulaires. Cette huile peut être appliquée directement sur la peau pour l’hydrater et soigner les affections de la peau.

Risque et mise en garde

Aux doses indiquées, l’onagre ne provoque pas d’effets secondaires. Sa consommation est néanmoins contre indiquée pendant la grossesse et chez les personnes atteintes d’épilepsie. Si à la suite de la consommation d’onagre des signes comme des céphalées, des nausées, des douleurs d’estomac ou des diarrhées surviennent, il est recommandé de réduire la dose quotidienne.

La consommation de l’onagre est aussi déconseillée chez les personnes prenant des anticoagulants. En cas de doute, il est recommandé de consulter un spécialiste. L’huile d’onagre doit être conservée à l’abri de la lumière, de la chaleur (car celle-ci détruit les principes actifs) et de l’air.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.