Être en bonne santé, c’est une grâce de Dieu !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Thym :

Thym

Le thym est une plante médicinale originaire du bassin méditerranéen. Utilisée depuis l’antiquité, cette plante fut souvent associée au courage, à la force et la protection. Le thym en plus d’avoir des vertus thérapeutiques est aussi utilisé en cuisine comme épice.

Il existe plus de 300 espèces de thym, mais c’est le thym vulgaris qui est le plus utilisé en phytothérapie. Le thym a des propriétés antiseptique, antibactérienne, antibiotique et anti-infectieuse. C’est un excellent allié contre un grand nombre de maux.

Composition

Le thym est très riche en minéraux. On y trouve du fer en grande quantité en des proportions moindres du calcium, du zinc, du magnésium, du cuivre du phosphore et du manganèse. Du côté des vitamines, le thym contient la plupart des vitamines du groupe B, de la vitamine C, de la vitamine E et K. Le thym renferme également des flavonoïdes, des fibres et des acides phénoliques.

Indications thérapeutiques

Le thym aide à renforcer le système immunitaire. C’est un antibiotique naturel qui combat efficacement les infections respiratoires chroniques ainsi que les infections urinaires. C’est aussi un antiviral, un antifongique et il protège de la pollution. C’est un bon antiallergique et il facilite l’expectoration en cas de congestion pulmonaire.

Le thym est un excellent tonifiant. On peut l’utiliser en cas de fatigue importante. Sa consommation est idéale en période de convalescence. C’est un stimulant qui associé au tribulus voit ses propriétés aphrodisiaques décuplées.

Il lutte efficacement contre plusieurs souches de parasites intestinaux et de l’estomac tels le candida albicans et le helicobacter pylori. Il stimule l’appétit et permet une meilleure digestion. Il est recommandé aux personnes ayant une digestion lente et difficile.

Sa consommation permet un meilleur fonctionnement du foie et le protège contre diverses pathologies. Associé au curcuma ou à la cannelle, il soulage certains troubles digestifs (diarrhées, intoxication alimentaire).

Utilisé comme bain de bouche, le thym permet de lutter contre les infections de la bouche et traite efficacement les aphtes et la gingivite. Associé au gingembre, le thym aurait la capacité de prévenir certains cancers comme celui de l’intestin et du colon. Contre les douleurs articulaires et musculaires, l’usage du thym est indiqué.

Mode d’emploi

Il est possible de consommer le thym sous forme de tisane à laquelle on peut ajouter quelques gouttes de miel ou de citron. Il est aussi possible d’ajouter quelques gouttes d’huile essentielle de thym dans la tisane de son choix. Cette préparation est indiquée en cas de fatigue ou de toux. Contre la grippe et certaines maladies hivernales, une infusion à base de thé, de thym, de romarin, de clou de girofle et de citron est relativement efficace.

Risques et mise en garde

Il n’existe pas de contre-indication particulière à l’usage du thym. Mais l’huile essentielle de thym doit être utilisée avec précaution. En effet, elle est très concentrée et peut causer des lésions si elle est appliquée directement sur la muqueuse. Il est conseillé de la diluer et la mélanger à de l’huile végétale avant application. Son usage est aussi déconseillé chez la femme allaitante et chez l’enfant. Pour en savoir plus, voir le thym sur Agroneo.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.