Être en bonne santé, c’est une grâce !

Rooibos
Samedi 30 juillet 2016

Le rooibos, un allié contre l’hypertension artérielle

Encore appelé thé rouge, le rooibos est une plante de la famille des fabacées (légumineuses) poussant uniquement dans la zone montagneuse de la région de Cederbreg en Afrique du Sud. On l’utilise couramment pour traiter les troubles du sommeil et certains troubles digestifs.

Signifiant boisson rougeâtre, le rooibos (Aspalathus linearis) est un arbuste dont les feuilles sont utilisées sous forme d’infusion par les populations autochtones depuis plus de trois cents ans. C’est très récemment que les vertus thérapeutiques de cette plante ont été découvertes. Très populaire en Afrique du Sud, le rooibos est largement exporté vers de nombreux pays.

Composition

Le principal principe actif présent dans le rooibos est le chrysoériol. Cette substance de la famille des flavonoïdes agit comme un bronchodilatateur. On trouve également dans cette plante de la quercétine, un autre flavonoïde ayant des propriétés anti-inflammatoires, antihistaminiques et antioxydantes. On retrouve également d’autres flavonoïdes comme l’iso-quercétine et le rutoside, la nothofagine (antioxydant), de l’aspalathine, du tanin, des oligoéléments, des polysaccharides.

Indications thérapeutiques

Sous forme d’infusion, le thé rouge favorise le sommeil et lutte contre les insomnies. Cette plante peut aussi être utilisée pour soigner certains troubles de la digestion (diarrhées, spasmes intestinaux) ainsi que les coliques.

Du fait de sa richesse en antioxydants, le rooibos réduit le risque de survenue de pathologies cardiovasculaires et dégénératives, ralentit le vieillissement cellulaire, lutte contre le stress oxydatif et permet de prévenir l’apparition de certains cancers.

De plus, la consommation régulière de cette plante permet de renforcer le système immunitaire. En outre, c’est un hépatoprotecteur et il aide à faire baisser la tension artérielle en cas d’hypertension.

Appliqué sur la peau, le rooibos renforce, répare et protège l’épiderme contre les effets des rayons ultra-violets. Cette plante peut également être utilisée pour traiter certaines allergies cutanées et autres affections cutanées comme l’eczéma, les irritations et l’érythème fessier.

Mode d’emploi

En phytothérapie, ce sont les feuilles ainsi que la tige séchée et légèrement fermentée qui sont utilisées pour la confection de remèdes. Les feuilles vertes peuvent aussi être utilisées pour réaliser des infusions.

Le rooibos est généralement consommé sous forme d’infusion. Pour la réaliser, laisser infuser pendant une dizaine de minutes, une cuillère à café ou un sachet dose de rooibos dans une tasse d’eau bouillante. Cette préparation peut être consommée chaude ou froide. On peut aussi y ajouter de la cannelle, un peu de miel, de la menthe, du tilleul ou du gingembre.

Pour profiter au maximum des bienfaits de cette plante, il est conseillé de laisser infuser les feuilles longtemps et boire au moins six tasses de cette infusion par jour.

On peut aussi l’appliquer directement sur la peau ou l’intégrer à des lotions après-soleil pour traiter les affections de la peau.

Risque et mise en garde

Le rooibos peut être consommé par tout le monde. Il n’existe pas de contre-indications ou d’effets secondaires quant à sa consommation. Néanmoins, les personnes susceptibles de présenter une carence en fer doivent prendre l’avis d’un spécialiste avant de consommer cette plante, car celle-ci a tendance à ralentir l’absorption du fer par l’organisme.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.