Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Passiflore
Mercredi 8 juin 2016

Passiflore : composition, vertus, emploi

Cultivée dans plusieurs régions du monde et appréciée pour ses fruits comestibles (fruits de la passion), la passiflore est une plante de la famille des passifloracées et couramment utilisée en phytothérapie pour ses propriétés anxiolytiques et sédatives.

La passiflore dont le nom fait référence à la passion du Christ est une plante grimpante originaire d’Amérique du Sud. Déjà utilisée par les Amérindiens pour traiter les blessures ainsi que les ecchymoses, cette plante a de nombreuses applications thérapeutiques.

Composition

L’analyse de la passiflore a permis d’isoler plusieurs principes actifs qui agissent en synergie. On retrouve essentiellement des alcaloïdes, des glucosides, du tanin, du maltol, de l’isomaltol ainsi que de la vitamine C. La passiflore contient également une quantité importante de flavonoïdes (lutéoline, apigénine, saporanol) qui ont un effet antioxydant.

Indications thérapeutiques

La consommation de la passiflore a de nombreux effets positifs pour l’organisme. Elle est généralement utilisée pour le traitement de maladies affectant le système nerveux. En effet, cette plante a une action calmante. Ce qui fait d’elle un bon remède contre le stress, la nervosité et l’anxiété. De plus, elle améliore le sommeil et permet de réduire l’hypertension ainsi que les palpitations engendrées par l’émotivité.

En outre, la passiflore du fait de son action calmante et anxiolytique peut être utilisée en remplacement ou pour faciliter le sevrage des médicaments hypnotiques et anxiolytiques.

Grâce à ses propriétés sédatives, cette plante permet de calmer les migraines ainsi que les douleurs survenant lors des règles.

La passiflore est aussi indiquée pour le traitement de l’asthme, de certaines affections cutanées et aussi des hémorroïdes.

Mode d’emploi

En phytothérapie, on utilise la passiflore sous diverses formes. Elle se présente couramment sous forme de gélules de poudre ou d’extrait sec, de teinture mère, d’extrait liquide et les fleurs ainsi que les feuilles peuvent être utilisées pour réaliser des infusions.

Pour la consommer sous forme de tisane, laisser infuser pendant une quinzaine de minutes environ 2g de parties aériennes séchées de passiflore dans 150ml d’eau chaude. Boire une tasse de cette infusion une à quatre fois par jour.

Sous forme de capsules ou comprimés, la dose quotidienne recommandée est de 2 g répartie en trois prises.

Pour application locale, laisser infuser pendant une quinzaine de minutes 20 g de passiflore dans de l’eau bouillante. Ensuite, imbiber une compresse et appliquer sur la peau.

Sous forme de teinture mère, la dose journalière recommandée est comprise entre 0,5 et 2ml. Toujours la diluer dans un peu d’eau avant consommation.

Risques et mise en garde

La passiflore est sans danger aux doses recommandées. Néanmoins, on peut observer chez certaines personnes des réactions allergiques et de légères nausées. Sa consommation est aussi contre indiquée pendant la grossesse et l’allaitement. Quant à son usage chez l’enfant, il doit se faire avec l’avis préalable d’un spécialiste. Aussi il est important de ne pas consommer simultanément la passiflore avec d’autres plantes ou médicaments ayant les mêmes effets. De plus, du fait de son effet sédatif, il est conseillé de ne pas conduire au cours du traitement.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.