Être en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéTraitementsPhytothérapiePlantes médicinalesVerveine officinale
Verveine officinale
Jeudi 2 juin 2016

Verveine officinale : composition, vertus, emploi et risques

Originaire de l’Europe méridionale, la verveine officinale est une plante de la famille de verbénacées. Utilisée depuis l’antiquité pour ses vertus médicinales, la verveine était même considérée comme une plante magique par certains peuples.

La verveine officinale est une plante herbacée annuelle. Il ne faut pas confondre avec la verveine odorante qui elle a des propriétés thérapeutiques différentes. La verveine officinale est beaucoup appréciée en phytothérapie pour ses propriétés anti-inflammatoires et son action sur le système digestif et nerveux.

Composition

Le principal principe actif de la verveine officinale est la verbénaline iridoïde. Cette molécule appartenant à la famille des monoterpènes a des propriétés antinévralgiques. La verveine officinale contient aussi des flavonoïdes (apigénine, flavone), des mucilages, du tanin, des triterpènes, de l’acide oléanolique, des polyphénols, des stéroïdes et de l’acide ursolique.

Vertus thérapeutiques

Du fait de son action anti-inflammatoire, la verveine apaise les douleurs provoquées par les rhumatismes et le lumbago.

De plus, la verveine facilite la digestion et stimule la fonction hépatique. Sa consommation permet aussi de traiter certains troubles digestifs (indigestions, ballonnements). On peut également l’utiliser pour soulager les nausées et les vomissements et lutter contre la mauvaise haleine.

La verveine est aussi un excellent remède contre la grippe. En effet, sa consommation renforce le système immunitaire, fait baisser la fièvre et apaise les éventuels maux de gorge.

En raison de son effet relaxant et apaisant, la verveine favorise le sommeil et permet de lutter contre les insomnies et le stress.

En outre, la verveine peut être utilisée pour traiter les affections cutanées (gerçures, piqures d’insectes, peaux atopiques). C’est aussi un excellent remède contre la migraine et les vertiges.

Mode d’emploi

La verveine peut être utilisée sous forme de gélules, de teinture mère, d’huile essentielle, en infusion ou appliquée sous forme de cataplasme.

Pour profiter se ses propriétés anti-inflammatoires, hacher environ deux poigner de verveine, puis la mettre dans un récipient contenant 25cl de vinaigre de vin. Porter le tout à ébullition pendant une dizaine de minutes. Ensuite, appliquer la préparation en cataplasme sur la zone douloureuse.

Contre les troubles du sommeil, laisser macérer 50g d’un mélange de feuilles et de fleurs de verveine dans un litre d’eau. Ensuite, faire bouillir le tout quelques minutes puis éteindre le feu et laisser infuser une dizaine de minutes. Filtrer avant consommation. Boire une tasse de cette préparation une heure avant le coucher.

Contre la grippe, laisser infuser pendant dix minutes 2g de plante séchée dans une tasse d’eau chaude. Boire une tasse de cette préparation deux fois par jour pendant une semaine.

Pour faciliter la digestion, laisser infuser un sachet-dose de verveine dans une tasse d’eau chaude. Boire une tasse de cette infusion deux fois par jour de préférence après les principaux repas.

Contre les troubles nerveux, prendre entre 30 et 50 gouttes de teinture mère.

Risques et mise en garde

L’usage de la verveine est déconseillé chez la femme enceinte ou qui allaite et aussi chez l’enfant. Sa consommation est aussi contre indiquée pour les personnes atteintes d’insuffisance rénale ou de néphrite. Toujours demander l’avis d’un spécialiste en cas de doute.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.