Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Curcuma
Mardi 17 mai 2016

Curcuma : composition, indications, emplois et risques

Le curcuma est l’une des plantes médicinales la plus complète et la plus connue dans le monde. Elle fait partie intégrante de la médecine traditionnelle chinoise et est utilisée depuis plus de 4000 ans. Des études montrent que le curcuma pourrait soigner plus de 600 maladies et c’est l’une des cinq plantes les plus antioxydants du monde.

Originaire d’Asie du sud, le curcuma encore appelé curcuma longa ou safran des Indes est une épice de la famille des zingibéracées. Appartenant à la même famille que le gingembre avec lequel il est souvent associé, le curcuma est utilisé dans l’alimentation et aussi dans la confection de remèdes.

Composition

Le principal élément actif du curcuma est la curcumine. Encore appelé diféruloyl-méthane, c’est elle qui donne au curcuma sa couleur jaune. De formule brute C21H20O6, ce composant est utilisé dans l’industrie alimentaire pour la confection de nombreux produits (crèmes glacées, produits laitiers, confiseries). La curcumine a de nombreuses propriétés. C’est un excellent antioxydant, antibactérien, antiseptique et un puissant anti-inflammatoire. Le curcuma moulu est aussi très riche en minéraux tels le fer et le manganèse.

Indications thérapeutiques

Le curcuma est un puissant hépatoprotecteur. Consommé régulièrement, il protège le foie et la vésicule biliaire. Il traite les inflammations du foie, les hépatites et la jaunisse. Son usage peut apaiser les troubles digestifs (constipation, remontées acides, brulures d’estomac) et aussi faciliter la digestion du fait qu’il augmente la sécrétion biliaire. Il renforce la flore intestinale et supprime efficacement les vers et parasites intestinaux.

Il purifie l’organisme des toxines et est un allié de taille dans le traitement des certaines maladies chroniques et infections respiratoires. Sa consommation soulage les douleurs musculaires et articulaires. Il entre dans le traitement des inflammations articulaires.

Il peut aussi être utilisé pour entretenir la peau. Il convient aux peaux sèches et fragiles et soigne efficacement la teigne et les dartres. Le curcuma aide à la prévention et au traitement de plusieurs cancers comme celui des ovaires, de l’œsophage, de la peau et celui de la prostate. Le curcuma améliore la reproduction cellulaire ainsi que la croissance des globules blancs et rouges.

Mode d’emploi

On peut consommer le curcuma en l’ajoutant simplement aux plats. Pour augmenter son absorption par l’organisme il est recommandé de l’associer au poivre noir, du gingembre ou du fenugrec. Il est conseillé de consommer quotidiennement environ 3g de curcuma en poudre.

Il est possible de préparer des infusions à partir de la poudre de curcuma. Pour réaliser cette infusion, il faut ajouter dans environ 150 ml d’eau bouillante environ 1 gramme de curcuma en poudre et laisser le tout infuser pendant 15 minutes environ. Il est possible d’ajouter du gingembre à cette préparation. Deux tasses par jour de cette préparation soulagent efficacement les troubles digestifs.

Risques et mise en garde

Les personnes souffrant d’ulcères gastriques doivent consommer le curcuma de façon modérée. En effet, une consommation importante de curcuma peut irriter la muqueuse gastrique. Sa consommation est contre indiquée chez les personnes sous traitement anticoagulant. Il est important de prendre conseil avec votre pharmacien ou votre médecin en cas de doute.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.