Être en bonne santé, c’est une grâce !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéTraitementsPhytothérapiePlantes médicinalesAil thérapeutique
Ail thérapeutique

Ail : composition, vertus, emplois et risques

L’ail est un puissant alicament dont l’usage remonte à plus de 5000 ans. Son bulbe peut être utilisé pour la confection de nombreux remède. Ce fut un allié de taille lors d’épidémies de lèpre et de peste au Moyen-âge.

L’ail ou encore Allium sativum (appellation scientifique) est une plante originaire de Chine. Ces nombreuses vertus ont fait qu’il est cultivé dans toutes les régions du monde. L’ail contient un nombre important de composants bénéfiques pour l’organisme, ce qui fait de lui, un remède complet.

Composition

L’ail est riche en substances minérales et en oligo-élément. Il contient entre autres du brome, du calcium, du cuivre, du magnésium, du sélénium, du fer, du zinc et bien d’autres encore. Au niveau des vitamines, la quasi-totalité des vitamines existantes se retrouve dans l’ail. On peut extraire de l’ail une huile essentielle qui contient de l’allicine, un principe actif. C’est un composé organo-sulfuré de formule brute C6H10OS2. On en trouve en abondance dans l’ail, mais aussi dans l’oignon.

On retrouve aussi dans l’ail une quantité importante d’antioxydants (tocophérols et les flavonoïdes). Comme autres composés présents dans l’ail, on peut citer les saponines et l’inuline.

Indications thérapeutiques

La consommation quotidienne d’ail aide à nettoyer le sang des toxines. Il lutte efficacement contre l’hypertension artérielle et protège le cœur. Il permet d’éliminer le mauvais cholestérol et est un bon allié en cas de diabète. Il a aussi un effet fluidifiant sur le sang.

C’est un puissant antibiotique naturel, antiseptique et anti-infectieux. Il peut être utilisé dans le traitement d’infections respiratoires (bronchites, pharyngite) et pour soulager les maux de gorge et les aphtes. C’est un déparasitant naturel très efficace contre tout type de parasites intestinaux et de l’estomac. En cas de morsure d’animaux enragés ou de serpents ainsi que les piqures d’insectes, l’ail peut être utilisé.

C’est un excellent remontant à consommer en cas de fatigue chronique. C’est aussi un laxatif et il équilibre la flore intestinale. Il réchauffe le corps et augmente la libido. Une consommation régulière aide à la prévention de certains cancers comme celui du colon. Des études lui confèrent la capacité de freiner l’évolution de l’athérosclérose.

Mode d’emploi

L’ail est à consommer de préférence cru. La chaleur a tendance à détruire certains composés actifs de l’ail. Pour le consommer cuit, il est conseillé de l’ajouter quelques minutes avant la fin de la cuisson pour bénéficier du maximum de principes actifs.

En cas de piqures d’insectes ou de morsure d’animaux venimeux, on peut appliquer directement une pâte à base d’ail sur la zone touchée. Pour soulager la constipation et aussi les hémorroïdes, il est possible de préparer une infusion à base d’eau bouillante et grande quantité d’ail. Il faut ensuite inhaler les vapeurs de ce mélange.

Il est possible de le combiner avec d’autres plantes comme le ginseng, le curcuma ou l’ortie. Cela aura pour effet de décupler ses effets et aussi faciliter son assimilation par l’organisme.

Risques et mise en garde

L’ail ne doit pas être consommé en trop grande quantité. La consommation excessive peut provoquer chez certaines personnes des brulures gastriques. Étant un laxatif, l’ail peut aussi provoquer des diarrhées.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.