Être en bonne santé, c’est une grâce !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Moringa

Moringa : composition, vertus et emploi

Encore appelé arbre du ciel, le moringa est une espèce tropicale aux multiples vertus thérapeutiques. Il est apprécié en phytothérapie car quasiment toutes ses parties peuvent être utilisées pour la confection de remèdes.

Le moringa est une plante très populaire, considéré comme un arbre à miracles du fait de ses nombreuses applications. En plus d’être nutritive, elle permet de traiter de multiples pathologies. Cette plante est, selon la tradition ayurvédique, capable de soigner plus de 300 maladies.

Composition

L’analyse chimique du moringa a permis d’isoler plus d’une vingtaine d’acides aminés et plus d’une quarantaine de substances antioxydantes. On retrouve essentiellement dans cette plante des vitamines (A, B1, B2, B3, C), des minéraux (fer, potassium, chrome, zinc, cuivre), des flavonoïdes, des caroténoïdes ainsi que des composés phénoliques.

Vertus thérapeutiques

Le moringa est une plante tonifiante et énergisante. Sa consommation est indiquée en cas de fatigue physique importante. Il permet en outre de soulager les douleurs provoquées par les rhumatismes et l’arthrite.

La consommation régulière de feuilles de moringa permet de réguler la tension. Du fait de sa teneur élevée en fer, il participe au traitement de l’anémie et c’est aussi un excellent complément alimentaire.

Ces feuilles ont également un effet anti-inflammatoire et antibactérien ce qui fait d’elles un excellent remède pour soulager les piqures d’insectes et accélérer la cicatrisation des blessures.

Le moringa est aussi indiqué en cas de migraines, de douleurs dentaires, troubles digestifs (diarrhées, ulcères), calculs rénaux, manque d’appétit ainsi que les inflammations et infections du foie.

La fleur de moringa est un puissant vermifuge qui lutte efficacement contre les parasites de l’estomac et de l’intestin.

Très riche en antioxydant, le moringa permet de lutter contre le vieillissement prématuré des cellules. Comme autre effet bénéfique, il renforce le système immunitaire, améliore la concentration et stimule les fonctions du système nerveux. Il facilite également la digestion.

Mode d’emploi

On peut consommer le moringa sous diverses formes. Dans certains pays, les feuilles sont cuites et ajoutées directement dans les plats. Il est possible de saupoudrer les différents plats avec la poudre de moringa.

Contre les douleurs articulaires, les rhumes et le mal de gorge, ajouter une cuillère à café de poudre de fleurs de moringa dans un litre d’eau. Faire bouillir le tout pendant quelques minutes et y ajouter quelques gouttes de miel avant consommation. Boire une tasse de cette préparation une à trois fois par jour.

Pour traiter les affections cutanées et calmer la douleur à la suite d’une piqure d’insecte, appliquer directement les feuilles de moringa préalablement froissées sur la peau.

Pour faire baisser la fièvre et traiter les affections hépatiques, ajouter une cuillère à café de poudre de racine de moringa dans un litre et demi d’eau. Mélanger et boire un verre de cette préparation deux fois par jour. Pour se débarrasser des parasites intestinaux, consommer les fleurs de moringa.

Risques et mise en garde

Il n’existe pas de contre-indication ou d’effet secondaire quant à l’usage du moringa. Cependant, il est important de respecter les dosages recommandés et l’usage de l’écorce est déconseillé chez la femme enceinte. Demander l’avis d’un spécialiste en cas de doute.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com, téléphone:+225 47 36 37 67

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.