Être en bonne santé, c’est une grâce !

Muscade
Vendredi 10 juin 2016

La muscade, efficace contre troubles digestifs, cutanés et douleurs

Originaire d’Asie du Sud-est, la noix de muscade est le fruit du muscadier, arbre de la famille des myristicacées. Très utilisée dans la médecine traditionnelle chinoise et ayurvédique,la muscade était déjà connue des Romains et des Grecs pour ses vertus thérapeutiques.

Très appréciée comme épice, la noix de muscade est utilisée en phytothérapie pour ses vertus digestives, carminatives et expectorantes. Cependant, cette noix doit être utilisée avec précaution, car à fortes doses elle peut s’avérer dangereuse pour l’organisme. Il est donc important de connaitre sa composition chimique et ses applications thérapeutiques.

Composition

La noix de muscade est riche en myristicine, une substance de la famille des phénylpropènes et possédant des propriétés psychotropes. On trouve également dans cette noix de l’eugénol, du limonène et des composés furaniques.

Vertus

La muscade facilite la digestion. Elle est indiquée à la suite d’un repas copieux ou chez les personnes ayant une digestion lente ou difficile. De plus, elle permet de traiter les troubles digestifs (ballonnements, gastro-entérites, parasitoses intestinales).

En outre, elle permet de soigner les infections cutanées (mycose, zona, panaris). On peut aussi l’utiliser pour traiter les affections bucco-dentaires (inflammation de la gencive, aphtes).

Du fait de son action analgésique et anti-inflammatoire, la muscade peut être utilisée pour soulager les douleurs lombaires ainsi que les douleurs articulaires provoquées par des crampes, des rhumatismes, des sciatiques ou des entorses. Elle est aussi indiquée dans le traitement de troubles du système nerveux et de névralgies.

L’huile essentielle de muscade est aussi tonique. Elle stimule la circulation et favorise un regain de vitalité. La noix de muscade aurait également des vertus aphrodisiaques.

Mode d’emploi

En phytothérapie, c’est l’huile essentielle de muscade qui est plus utilisée. Mais il est possible d’ajouter quotidiennement un peu de poudre de muscade dans les plats.

Pour faciliter la digestion et traiter les troubles digestifs, mélanger une à trois gouttes d’huile essentielle de muscade dans un peu de miel ou de l’huile d’olive. À consommer une à trois fois par jour. Il est aussi possible de masser le ventre avec quelques gouttes diluées après le repas.

Contre les maladies de la peau, appliquer quelques gouttes d’huile essentielle de muscade préalablement diluée.

Pour traiter les inflammations de la gencive et les aphtes, mettre une à deux gouttes d’huile essentielle dans un verre d’eau et faire un bain de bouche avec la solution obtenue. Ne surtout pas avaler. Il est aussi possible de mélanger une goutte d’huile au dentifrice avant de laver les dents.

Contre le mal de gorge, diluer quelques gouttes de cette huile essentielle dans un peu d’eau et réaliser un gargarisme.

Contre les bronchites, la grippe et autres troubles respiratoires, ajouter quelques gouttes d’huile essentielle dans de l’eau bouillante puis inhaler les vapeurs.

Il est possible d’associer l’huile de muscade à d’autres huiles essentielles comme celle de camomille, de basilic et de céleri. Ces associations sont très efficaces contre les troubles digestifs.

Risques et mise en garde

La consommation d’huile essentielle de muscade est contre-indiquée pendant la grossesse et l’allaitement ainsi que chez l’enfant de moins de 12 ans. Son application sur la peau doit se faire avec précaution. Utiliser seulement quelques gouttes et les diluer avant utilisation. En cas de prise de médicaments antidépresseurs, s’abstenir de consommer la muscade. En usage interne, respecter scrupuleusement les doses recommandées. En effet, la muscade devient toxique à forte dose.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.